• 295

    KATHERINE

    Je ne sais pas pourquoi, Kenzo est parti alors que je n'avais pas fini de lui expliquer, enfin il n'est pas loin, puisque je l'entends mais je me demande si je n'aurai pas dû m'y prendre autrement pour lui annoncer l'existence de notre fille. J'y suis allée directement sans m'en rendre compte, peut-être était-ce un peu trop pour lui.

    TMH

    Assise sur une chaise à la table de sa salle à manger, je l'attends en me demandant ce qui se passera quand on aura fini de s'expliquer sur ce qui s'est passé, qu'adviendra-t-il de ce qui semble vouloir se réveiller chaque fois que je croise son regard...

    - Excuse-moi, j'avais besoin de prendre quelque chose, me sort-il de mes pensées en revenant. Et sans doute de digérer un peu tout ça.

    TMH

     - C'est normal, je t'en annonce beaucoup d'un coup.  

    - Merci, mais je crois que j'ai oubblié de te demander quelque chose. 

    - Ah vraiment? Dis-je en me tournant vers lui. 

    TMH

    - Comment elle s'appelle? Avec tout ça, j'ai oublié de te demander.

    - Victoria, souriai-je en retour, mais on l'appelle Tori, Angel a respecté mes idées dont j'avais parlé quand je l'attendais.

    - C'est joli. Comment est-elle?

    - Elle a tes yeux, et les cheveux noirs, difficile de confondre le père, dis-je avant que mes yeux ne se posent sur ce qu'il avait sur les genoux.

    TMH

    - Kenzo, déglutis-je, c'est...

    - A toi? Oui, je l'ai finalement trouvé il y a peu. Quand je me suis souvenu. Par chance il a été trouvé et gardé. Désolé de ne pas l'avoir trouvé plus tôt.

    - Tu l'as lu?

    - Chaque ligne, plusieurs fois. Si tu savais comme je regrette de n'avoir pas été là pour te sauver de ses griffes, dit-il en serrant les poings.



    2 commentaires
  • 296

    KENZO

    TMH

    - Arrête de t'excuser pour quelque chose dont tu n'es pas responsable, soupire-t-elle en se levant pour venir vers moi.

    - Ca aurait dû être différent, elle n'aurai jamais dû être séparé de nous, tu n'aurai pas dû vivre encore quatre années de souffrance, parce q'un crétin m'a foncé dessus en voiture un soir.

    - Arrête Kenzo, ça va.

    TMH

    - Je te promets que dans quelques temps je pour

    rais remarcher, et j'irai lui faire regretter de t'avoir fait souffrir.

    - Ne dit pas de bêtises, remarche pour pouvoir jouer au foot avec Cory, ou pour pouvoir aller rechercher ta fille qui aura monter trop haut dans un arbre, mais surtout pas pour un mec qui mérite de crever.

    - D'accord, mais est-ce que tu comptes faire partie de ma vie maintenant que je t'ai retrouvé où est-ce que je n'ai plus ma place dans la tienne? Lâchai-je sans m'en rendre compte.

    TMH

    - Kenzo, sourit-elle en attrapant ma main, faisant tomber l'agenda au passage, tu n'as jamais disparu de mes pensées, je ne vais pas te rayer de ma vie, tu es le père de Tori. Tu es...

    - Je suis?

    - Tu es juste important dans ma vie, alors tant que tu auras besoin de moi, je serais dans les parages à te tendre la main alors...

    TMH

    - ... Prends ma main et ne la lâche que si tu y tiens, sourit-elle.

    TMH

    => RDV dans la catégorie montage pour voir la jolie vidéo de Lune240, merci.

     


    26 commentaires
  • 297

    TMH

    Katherine est restée encore un peu pour discuter puis s'est éclipsée voulant retrouver son fils et libérer son amie. Je l'ai recroisé après mais c'est la discussion de ce matin qui me hante alors que Cory est dans sa chambre et que j'attends Lena qui m'a téléphoné un peu plus tot.

    TMH

    Elle vient pour une séance que j'avais complètement oublié avec tout ça. Elle m'en a pourtant parlé hier, les séances seront rapprochées et doublées afin d'arriver à quelque chose cette fois.

    TMH

    D'ailleurs j'entends du bruit dans l'entrée, je suppose que Cory est allé ouvrir.

    - Papa !!! Y a Léna !!! Entendis-je d'ailleurs celui-ci.

    - Par ici !

    TMH

    - Salut, lance-t-elle en entrant, ton fils est reparti dans sa chambre.

    - Salut. C'est lui qui t'a ouvert?

    - Oui apparemment il était à la cuisine.

    - Ok.

    TMH

    - Dis-moi, t'avais l'air ailleurs quand je t'ai appelé tout à l'heure.

    - Parce que je l'étais, et ça n'a pas à voir avec mes jambes, c'est juste quelque chose qui va me motiver encore un peu plus.

    - Tu m'expliques??

    - Je l'ai retrouvé.

    - Qui ça?

    - Tu sais qui, elle.

    - Oh... C'est super ça, comment s'appelle-t-elle?

    - Katherine.

    - Pardon?! A quoi ressemble-t-elle?

    - Chatain les yeux bleus, elle fait la une du journal local en ce moment, pourquoi?

    - Pas possible, souffle-t-elle en se laissant tomber à genoux.


    3 commentaires
  • 298

    TMH

    - Qu'est-ce qui t'arrive?

    - On parle bien de Katherine McTerson n'est-ce pas?

    - Oui, mais qu'est-ce qui se passe? Froncai-je les sourcils, ne comprenant pas son attitude.

    - Je connais Katherine, dit-elle en secouant la tête, c'est pas possible, elle était à portée de main tout ce temps.

    - Visiblement tout le monde la connaît, soupirai-je, si seulement je m'en étais souvenu plus tôt. Tu m'expliques? Tu la connait comment?

    TMH

    - On s'est rencontré quand j'attendais Thomas, on avait le même médecin. A cette époque je la trouvais triste alors je l'ai abordé. On avait des rendez-vous les mêmes jours par la suite, alors on a sympathisé puis on s'est perdu de vue. Je l'ai revue récemment et j'ai appris qu'elle avait perdu le b... Elle s'arrêta soudainement en baissant les yeux, j'ai pas le droit de raconter ça.

    - Je vais finir pour toi, souriai-je, elle t'a dit avoir perdu le bébé c'est bien ça? Il faut que tu saches qu'en fait elle est toujours en vie, c'est une histoire compliquée mais le résultat est là, sa fille est vivante elle ne le sait pas depuis longtemps je suppose que tu la vu avant.

    - Vraiment? Je suis contente, elle avait l'air complètement abattue quand j'ai parlé de ça la dernière fois. Mais attends, pourquoi toi tu sais ça ?

    TMH

    - Parce que je l'ai connu il y a un peu plus de quatre ans, et on était amants, avouai-je. Je vais te le faire en raccourci, mais j'ai su qu'elle était enceinte, j'ai eu mon accident, je me souvenais plus d'elle, ensuite tu sais... Et finalement je l'ai croisé par hasard et ma mémoire m'est revenue complètement ce qui m'a permis de la retrouver. Et comme tu viens de le comprendre à ta bouche bée, oui sa fille, c'est la mienne et si je me trompe pas elle doit avoir l'âge de ton fils.

    - Attends, déglutit-elle, tu viens d'apprendre ça en quelques jours et tu réagis pas plus que ça? Je comprends pas. Tu n'avais visiblement qu'elle en tête et aujourd'hui quoi c'est passé?

    - Rêve pas, rien que de lui parler tout à l'heure ça a raviver mes sentiments de l'époque mais j'ai pas le droit de m'imposer à elle maintenant, elle traverse déjà des moments difficiles.

    TMH

    - Tu dois vraiment tenir à elle alors, pour te tenir en retrait.

    - Exact. Tout ce que je peux faire pour le moment c'est travailler dur pour faire fonctionner mes jambes, et rester dans les parages et voir comment ça se passe.

    - Tu n'aimerais pas rencontrer ta fille?

    - Si, mais chaque chose en son temps, je te l'ai dit, c'est une histoire compliquée.

    - Je vois.


    1 commentaire
  • 299

    KATHERINE

    TMH

    Après l'école et comme prévu, j'attendais Angel et Tori pour la présenter à Adam et Beverley, ma journée a déjà été mouvementée et c'est avec une certaine appréhension que j'attends leur arribée. Beverley joue dans son coin et Adam ne cesse de me demander quand elle arrivera.

    TMH

    - Sois patient encore un peu, ils ne vont plus tarder. Et fais attention.

    - Oui !!

    Ce matin j'ai pretexté devoir aller le récupérer pour laisser Kenzo, je commencais à ressentir à nouveau cette sensation et il fallait que je m'échappe. Cette fois Adam a été l'excuse parfaite mais je suis consciente qu'il y aura une prochaine fois.

    TMH

    - Maman ! C'était qui tout à l'heure au téléphone?

    - C'est pour un travail tu sais bien que j'en cherche depuis qu'on est chez tata.

    - T'en a trouvé?

    - Oui, je vais donner des cours de musique dans une école dès la rentrée prochaine mais pour cet été je vais donner des cours à domicile, comme je le faisais avant.

    - Cool !! Je vais pouvoir jouer aussi !!

    TMH

    - Oui, souriai-je en me redressant. Même si pour le moment je dois trouver un toit assez grand pour y mettre un piano. Je ne peux pas retourner à la maison, je ne me sentirais pas du tout à mon aise avec tout ce qui s'est passé. Et si Cole n'était pas vraiment hors d'état de nuire je préfère rester prudente. Ah les voilà, constatai-je derrière ma fille.


    2 commentaires