• Paranoid  - Steve Void et Anna Yvette

    ◘ 464 ◘

    Les matins suivant ont été plus simples, je sortais à peine prête et j'ai déjeuné en ville, j'ai décidé de ne plus avoir Alexander en face de moi pendant un moment, j'ai d'autres choses en tête en ce moment. Deux choses, en fait. Cette histoire avec mon géniteur, je commence à avoir peur que ce soit un truc dont je pourrais hériter même si j'en doute. Mais surtout, je sais Harvey dans les parages, maman m'a lancé des allusions plus d'une fois, elle a croisé Harvey en ville, chez sa mère lors d'une visite là-bas, et j'en passe. Ce matin, il fait bien gris lorsque je me pose sur ce banc, celui où je me suis posée plus d'une fois avec les garçons. Je sens un peu de nostalgie, je dois l'avouer.

    D'ailleurs je suis un peu choquée lorsque je vois une silhouette se planter devant moi.

    ◘ 464 ◘

    - Lowen, soupirai-je, qu'est-ce que tu fais là?

    - Je viens faire quelques paniers pour me détendre, j'ai des trucs stressant en cours en ce moment, mais et toi? Je t'ai pas vu depuis un moment.

    - Je prends l'air donc va et me calcule pas.

    - Comme tu veux.

    ◘ 464 ◘

    Je regarde Lowen s’éloigner en haussant les épaules. Je sais enfin non j’espère qu’il comprend que j’ai pas envie de lui parler.  Il a fait plusieurs tentatives ceci dit ces derniers jours. Me demandant si j’étais dispo et j’ai toujours refusé de le voir car je sais pourquoi il me cherche.

    ◘ 464 ◘

     J’étais d’ailleurs en train de me demander si sa présence ici n’est vraiment que le hasard lorsqu’un autre pointe son nez et me fonce droit dessus.

    Je suis vraiment pas d’humeur...

    ◘ 464 ◘

    - Salut Danika, se plante devant moi Harvey.

    - Donc ce n’est pas un hasard, décrétai-je.

    - Il cherche depuis que je suis arrivé à comprendre pourquoi tu n’es pas venue.

    - Il me semble t’avoir demandé de ne plus apparaître devant moi. J’ai rien à faire avec un lâche comme toi.

    ◘ 464 ◘

    - Je ne suis pas un lâche. 

    - Si. Et stupide en plus parce que tu crois ton copain et tu le choisi plutôt que moi.

    - Arrête.  Tu racontes n'importe quoi encore une fois, soupire-t-il.

    ◘ 464 ◘

    - Non toi arrête. S'il y a bien une seule personne en qui je pensais pouvoir avoir confiance sans hésiter une seule seconde c'était toi. Mais tu l'as rencontré lui et tu as commencé à me mentir. Tu veux que je te le dise en face? Je veux plus rien avoir à faire avec toi. Quand il t'aura jeté, parce qu'il le fera, tu pourras pleurer parce que tu m'auras perdu à cause de lui parce qu'il est manipulateur et qu'il te retourne le cerveau.

    Il ne répond pas il affiche un regard que je ne lui connais pas. En fait c'est ça, je ne le connais plus. Je me lève avec mon air toujours aussi blasé.

    ◘ 464 ◘

    - Et dis à Lowen ce que tu as décidé je ne veux plus jamais être dans cette position j’ai d’autres chats à fouetter. J'ignore et je ne veux pas savoir combien de temps tu restes ici. Fais ta vie, je fais la mienne, j'ai eu tord d'être triste pour toi, tu n'en as strictement rien à faire de notre amitié, concluai-je en m'éloignant déjà. Hors de question de lui laisser le dernier mot.


    votre commentaire
  • A gamberger toute ma journée il y un endroit où je me suis dit que j'allais me rendre, parce que si je dois avoir un autre avis, malheureusement, c'est ici.

    ◘ 465 ◘

    Et c'est comme ça qu'alors que le temps s’est éclairci  ainsi que quelques une de mes idées et je me rends dans un endroit où je pensais ne plus jamais remettre les pieds.

    Je me dirige vers la porte d’entrée je regarde par la fenêtre j’hésite elle est là je le sais je la vois je ne sais pas si j’ai raison d’être là mais je fini par toquer. 

    ◘ 465 ◘

    Ça y est j’entends la porte qui se déverrouille et je prends une profonde inspiration. Son regard se pose très vite sur moi elle semble hésiter elle ne sait pas pourquoi je suis devant elle tout comme moi je ne sais plus pourquoi je suis là.

    ◘ 465 ◘

    - Danika ? Qu’est-ce que tu fais là Danika ?

    - J’ai des questions à te poser je crois que tu es la seule qui va pouvoir me répondre sans mensonge.

    - J’ignore si je pourrais t’aider mais entre.

    ◘ 465 ◘

    J’entre et la dépasse pour pouvoir m’installer sur le canapé je vais devoir réfléchir à ce que je vais dire parce que je veux des réponses et aujourd’hui, avant de devenir complètement folle.

    ◘ 465 ◘

    - J’ignore si je pourrais t’aider mais je te promets que je ne te mentirais pas.

    - C’est tout ce que je te demande aucun mensonge soit tu connais la réponse soit tu ne la connais pas mais ne mens pas je t’en supplie sinon je vais finir par devenir folle ça a l’air d’être de famille.


    votre commentaire
  •  ◘ 466 ◘

    - De famille qu’est-ce que tu veux dire par-là au juste?

    - Est-ce que tu connais la dernière ? Est-ce que tu sais ce qu’il est ce géniteur qui me repousse tout le temps et qui m'ignore.

    - Parler de Damian ? C’est pour ça que tu es là ?

    - Oui par la force des choses j’ai fini par apprendre qu’il était mentalement touché par quelque chose je voulais savoir si c’était vrai ou est-ce que maman elle me ment.

    - Non ta mère ne te ment pas c’est vrai Damian a découvert il y a pas longtemps qu’il était malade mais il fait ce qu’il peut pour se sortir de là.

     ◘ 466 ◘

    - Alors vous trouvez ça normal, il a un truc qui l'empêche de ressentir des émotions il se conduit comme une ordure mais c’est une maladie alors on laisse passer c’est ça que tu veux me dire ?

    - J'ai jamais rien dit de tel.

    - Ton visage le dit pour toi.

     ◘ 466 ◘

    - Pourquoi tu te poses tant de questions ?  J'ignorai même que ta mère avait prévu d'en discuter avec toi.

    - J'ai mis les pieds dans le plat. Elle n'a pas hésité et m'en a parlé.

    -  Je vois.

    - Pour en venir à ce que je voulais dire en venant ici, je connais maman et ça va venir je le vois à son attitude. Elle finira par me demander de le voir et je voulais clarifier une chose, je ne veux rien avoir à faire avec cet homme il m’a trop fait de mal par le passé alors non je ne voudrais pas le voir, jamais.

    - Ne dis pas jamais il reste ton père quoi qu’il se passe tout comme il reste mon fils. Bien sûr il a eu des torts par le passé évidemment la maladie n’est pas la réponse à tout mais je pense qu’il est temps de pardonner.

     ◘ 466 ◘

    - T’es bonne sœur ou quoi t’as vu comment tu parles.

    - Non je suis ta grand-mère, la mère de ton père, tu voulais savoir ce qu’il a je te confirme qu’il a quelque chose maintenant si tu me crois pas je ne peux plus rien faire pour toi.

    - Tu comprends pas je vous crois je sais qu’il a quelque chose mais je te demande si c’est vraiment une bonne raison de tout remettre sur la maladie j’ai l’impression que tu agis comme maman que tu vas lui pardonner trop facilement.

     ◘ 466 ◘

    - Damian est mon fils s’il a besoin de moi je serai là. Je sais qu'il a un bon fond alors tous ces agissements ce n'était pas vraiment lui, alors oui on a été plus distant avec lui et on le sera sans doute toujours un peu mais il faut avancer, les rancœurs c'est fatiguant.

    - Maman et toi vous avez le même discours, grognai-je.

     ◘ 466 ◘

    - Il se passe quoi ici, entre mon grand-père qui nous dévisage l’une après l’autre Danika qu’est-ce que tu fais ici?

     - Tiens tu tombes bien, toi dis-moi ce que tu en penses de la nouveauté qui concerne ton fils .

    - Je te rappelle que j’ai deux fils il va falloir être plus précise.

     ◘ 466 ◘

    - C’est pas comme si tu n’avais pas compris, je te parle de mon géniteur et de sa maladie venue de je ne sais où qui serait à l’origine de ses sautes d’humeur. Ou non de son absence d’humeur justement.

    - Je te l’ai déjà dit qu'il finirai pas regretter d’avoir réagi comme ça avec toi maintenant je comprends mieux son attitude et je sais qu'il finira par revenir vers toi.

    - Donc c’est la réponse pour vous il faut lui laisser le temps il viendra vers moi qu'il faut lui pardonner, nia nia nia. Mais quelqu’un m’a demandé à moi si ça m’intéressait de voir un enfoiré revenir dans ma vie?  Ça m’intéresse pas ! Je ne veux pas de lui comme père il ne l'a jamais été il ne le sera jamais je vous l’ai déjà dit je ne voulais pas faire partie de sa famille.

    - Que tu le veuilles ou non tu es une Griffins.

    - Oui c’est bien ça le problème que je le veuille ou non.

    - Qu’est-ce que tu veux au juste tu sais ce qu’on pense pourquoi tu es venue ici ?

     ◘ 466 ◘

    - J’ai une autre question la dernière celle que je voulais te poser depuis le début , depuis combien de temps vous savez qu’il est malade vous et maman parce que maman elle lui parle tout le temps et ça je l’ai découvert depuis peu alors dites-moi.

    - Combien de temps exactement j’en sais rien mais ça fait déjà quelques semaines il y a des progrès on se rend compte mais il n’est pas encore totalement guéri.

    - OK j’ai compris donc ça veut dire que quand je l’ai croisé au restaurant il était déjà sous traitement pourtant il m’a totalement ignoré je savais que c’était un enfoiré vous aurez beau dire tout ce que vous voulez il n'est plus rien pour moi. Il n'y a rien qui pourrait faire que je change d’avis. Bon je vous laisse j’ai assez entendu parler de lui aujourd’hui. A plus tard ou à jamais je ne sais pas.


    votre commentaire
  • ◘ 467 ◘

    Je suis rentrée en me demandant pourquoi j'y suis allée, ils n'ont fait que confirmer mes doutes. Tout le monde semble trouver normal qu'il agisse de la sorte, j'hallucine.

    ◘ 467 ◘

    J'arrête mes pas lorsque je vois mon père regarder des photos accrochées au mur l'air ailleurs.

    - Qu'est-ce que tu regardes comme ça? Lancai-je.

    - Je réfléchis, hausse-t-il les épaules sans se retourner.

    - Et à quoi peux-tu bien réfléchir en regardant ces photos?

    - A toi.

    ◘ 467 ◘

    - A moi? Qu'est-ce que j'ai fait encore?

    - Rien. Je me demandais comment ça serait maintenant, soupire-t-il, Damian viendra tout à l'heure.

    - Pardon?!

    - Ta mère a décrété qu'il fallait qu'il vienne parce que tu sembles être allée chez tes grand-parents.

    - J'ai dit que je voulais pas le voir et elle le fait venir? C'est une blague? Parce qu'elle est pas drôle.

    - Je sais.

    - Et toi tu dis rien? Tu trouves ça normal?

    ◘ 467 ◘

    - Que veux-tu que je dise?

    - Maman ramène ce gars qui m'ignore depuis je sais même pas combien de temps alors que je veux pas le voir et toi tu dis rien, tu es mon père ou merde?

    - Lui aussi.

    - Venant de toi je suis déçue.

    ◘ 467 ◘

    - N'imagine rien, tu sais que tu es ma fille. Mais je sais aussi le mal que ça fait quand on nous prive de notre enfant, je peux pas l'imposer à quelqu'un.

    - Il s'est privé tout seul. Et puis de toute façon, il n'en a rien à faire de moi, il vient pour rien, haussai-je les épaules.

    - Je crois que ta mère a besoin de le confronter pour savoir où s'en tenir si tu veux mon avis, soupire-t-il.

    - C'est pour ça que tu laisses faire? Prouver qu'elle a tort?

    - Peut- être, laisse-la faire ça juste cette fois.

    - S'il s'en prend à moi d'une façon ou d'une autre ça va mal finir, t'es prévenu.

    - Merci.

    - Je le fais pour toi, pas pour lui.


    votre commentaire
  • J'ai passé le temps dans ma chambre à ruminer, je savais qu'elle allait le faire mais je m'attendais pas à ce que ça soit sans me demander mon avis.

    ◘ 468 ◘

    Dix minutes qu'ils m'appellent pour que je descende manger. Je sais qu'il est là je l'ai entendu arriver et ils ont essayé de me faire descendre en vain. Par contre là j'ai faim je vais donc y aller mais mon but est de l'ignorer totalement si jamais il s'adresse à moi.

    ◘ 468 ◘

    Sur le palier je prends donc une profonde inspiration. Je vais devoir me montrer aussi glaciale qu'il m'est possible. Vu l'exemple que j'ai eu ça devrait pas être trop difficile.

    ◘ 468 ◘

    - C'est pas trop tôt, s'exclame ma mère alors que je descends l'escalier.

    - C'est mon estomac qui me fait descendre parce que moi je veux pas.

    - Danika, soupire mon père.

    Je regarde et mes deux seules solutions où m'installer ce sont soit à côté soit en face d'un enfoiré.

    ◘ 468 ◘

    C'est à côté d'Alex que je m’assoie c'est le moins pire des deux et au moins j'ai pas à lui faire face à ce géniteur qui ose débarquer comme une fleur avec une attitude aussi dégueulasse.

    - Et donc? Lancai-je en soupirant. On fait dans les associations d'aide aux paumés maintenant?

    ◘ 468 ◘

    - Danika, arrête ça. On fait ce qu'il faut pour que Damian aille mieux et si ça veut dire qu'il doive dîner avec nous alors il dine là, sois une adulte et fais avec.

    - Maman, écarquillai-je les yeux, t'es sérieuse là? Tu me demande de faire comme si c'était normal alors qu'il me calcule pas? Tu l'as entendu dire un seul mot depuis que je suis descendue? Parce que moi non.


    votre commentaire