• ◘ 439 ◘

    Après avoir passé la soirée à discuter avec Alvaro et avalé ce que j'avais entendu, il m'a raccompagné et en arrivant dans l'allée je remarque les lumières allumées et j'en soupire d'avance.

    - T'avais pas dit que tes parents étaient en voyage? S'étonne-t-il.

     ◘ 439 ◘

    - Si mais ça c'est le petit chien qui est rentré. Ma mère a dû oublié de me prévenir.

    - Tu es sûre?

    - Oui oui il est du genre à partir et revenir sans prévenir, apparemment. Mais viens je m'en fiche un peu de sa vie à celui-là.

    - On est d'accord que tu parles du blond là que j'ai déjà vu?

    - Oui oui je parle de lui quand je parle du petit chien.

    ◘ 439 ◘

    - Et avec tout ça poursuit-il, t'as cours demain?

    - Oui dans la matinée.

    - Désolé de te ramener si tard du coup.

    - J'ai pas demandé à rentrer plus vite, haussai-je les épaules pour lui passer devant et confirmer que la porte est ouverte.

    ◘ 439 ◘

    - Je vais te laisser maintenant que je te sais chez toi mais je crois que j'ai oublié de te redemander ton numéro avec tout ça.

    - Effectivement.

    - Tiens, me tend-il son téléphone dans lequel je rentre mon numéro en cherchant du regard Alexander mais sans le voir.

    - Et voilà me retournai-je vers lui.

    - Et ça c'est pour toi, fait-il sonné mon téléphone dans la seconde.

    ◘ 439 ◘

    - J'enregistre après.

    - Tu veux que je vérifie que c'est bien lui qui est là?

    - Je sais que c'est lui.

    - Comme tu voudras.

    - Tu veux la preuve? Hey aboie je sais que t'es là ! Criai-je après l'avoir entendu sur le palier.

    - C'est moi, tu peux partir, lance-t-il d'en haut des marches.

    ◘ 439 ◘

    - Tu savais qu'il était là?

    - J'ai deviné, on parle dans l'entrée et il était seul à la maison. Moi-même c'est ce que j'aurai fait.

    - Ok, bon dans ce cas je te laisse on s'appellera.

    - Ça marche, rentre bien.

    - Bonne nuit tourne-t-il les talons pour sortir de la maison que je verrouille aussitôt.


    votre commentaire
  • ◘ 440 ◘

    - Bon allez, attrapai-je Yogi qui traînait dans mes pieds. L'heure d'aller au lit et tu viens avec moi.

    Je préfère qu'il vienne à l'étage la nuit, il a son panier et sa litière. Je sais qu'il redescendra qu'au matin avec moi. J'éteins tout puisque l'autre débile est à l'étage lui aussi, sinon je sens que ça va rester allumé.

    ◘ 440 ◘

    - Yogi tu feras attention au chien, il a peut-être la rage, lancai-je devant la chambre d'Alexander. Juste une pique parce que ça me démange et ça m'agace de ne pas être informée de ses allées et venues par lui-même.

    ◘ 440 ◘

    Je dépose le chat dans ma chambre et prépare mes affaires de cours pour demain. Je m'attendais à tout aujourd'hui sauf à passer ma soirée avec Alvaro.

    J'avoue que je suis contente de savoir qu'il vit par ici, il y a des moments où quand j'avais envie de parler à quelqu'un c'est avec lui que j'aurai aimé le faire, je pourrais peut-être maintenant. Si je lui laisse de la place.

    ◘ 440 ◘

    Je réfléchis justement à ces doutes que j'ai eu au restaurant de me retrouver seule face à cette chaise vide. J'ai peut-être exagéré, il y a sans doute d'autres façons de faire que de m'enfermer comme ça mais c'est la seule solution que j'ai pu trouver à mon niveau.

    ◘ 440 ◘

    Et c'est seulement en sortant de ma salle de bain que mes pensées dérivent sur ce que j'ai appris dans la soirée, il me faudra me renseigner à propos de ces mails échangés. Je ne comprends pas.


    votre commentaire
  • ◘ 441 ◘

    Je chasse Yogi et prend sa place juste avant d'entendre toquer à ma porte.

    - Tu veux quoi? M'étonnai-je.

    - Parler, une seconde.

    - Me parler? C'est nouveau ça, soupirai-je alors que la porte s'ouvre. Tu as vraiment une sale habitude.

    ◘ 441 ◘

    - Tu fermes pas ta porte à clé, hausse des épaules Alexander en entrant tranquillement.

    - Y a eu un déserteur récemment j'étais seule à la maison donc aucun besoin de m'enfermer.

    - Je suis pas mort non plus.

    - T'as eu un lavage de cerveau?

    Il fronce les sourcils comme s'il comprenait vraiment pas de quoi je parle.

    ◘ 441 ◘

    - La dernière fois que j'ai entendu ta voix c'est quand tu t'es écroulé sur le sol là. J'ai su par ma mère que t'avais déserté et t'es rentré également sans rien dire.

    - T'es pas ma nounou, j'avais pas à te dire mes faits et gestes. J'ai prévenu mon boss.

    - Arrête, grognai-je. Tu souffles le chaud et le froid. Si tu veux rien me dire alors parfait ne me parle pas, ne viens pas dans ma chambre. Tu me facilites pas les choses comme ça.

    ◘ 441 ◘

    - S'ignorer, ça marche pas, secoue-t-il la tête.

    - J'ai trouvé que si moi.

    - A qui tu as parlé ces derniers moi? Sérieusement. A part tes parents.

    - Ferme-la, en quoi ça te concerne? Me fais pas croire que tu t'inquiètes pour moi.

    - On vit sous le même toit, même si c'est pour me traiter de chien chien, parle, au moins ta voix sort de là.

    ◘ 441 ◘

    - On dirait vraiment que tu t'inquiète là, arrête je te crois plus , tu devrais aller voir l'autre là, avec qui je t'ai vu.

    J'ai vu passer dans ses yeux quelque chose.

    - Je t'ai dit de pas croire tout ce que tu vois.

    - Et bien tu vois je crois ce que je vois, parce ce que ce que j'entends j'en ai marre. Y a que des mensonges, me plantai-je devant lui.


    votre commentaire
  • ◘ 442 ◘

    - Dani...

    - Ferme-la. J'ai à ce jour qu'une seule personne qui ne m'a jamais menti et tu n'es pas cette personne donc je ne veux pas entendre tes jérémiades. Mais il est vrai que j'ai une question à te poser depuis l'autre jour, tu y répondras?

    Il hausse simplement les épaules, blasé.

    - Pourquoi tu lui as mis sa raclé? Lancai-je en regardant bien sa réaction.

    - De quoi est-ce que tu parles exactement?

    ◘ 442 ◘

    - C'est ça, fais l'ignorant, je sais que c'est toi.

    - Ok, souffle-t-il, j'ai vu un gros tas de merde j'ai tapé dedans, il le méritait, c'est tout.

    - C'est tout? Mais pourquoi? T'es qui pour faire ça?

    - Je suis moi et malgré tout ce qui peut se passer là, y a des choses que j'arrive pas à m'empêcher de faire, c'est tout.

    - Si tu me disais pourquoi j'ai l'impression de parler à deux personnes différentes quand je parle avec toi...

    ◘ 442 ◘

    - Je peux pas, secoue-t-il la tête.

    - Tu peux pas ou tu veux pas? M'intriguai-je.

    - Les deux, écoute, je suis pas venu dans ta chambre pour subir un interrogatoire, je veux juste que ça soit moins polaire entre nous.

    - T'as le droit de rêver, si j'en suis là c'est en partie à cause de toi.

    - Je le sais ça, merci.

    - Si tu le sais, casse-toi de ma chambre. J'essaie de toute mes forces de ne pas te mettre une claque là.

    Il tourne les talons sans rien ajouter et ça m'agace un peu alors je relance une pique.

    ◘ 442 ◘

    - Pourquoi tu ne veux pas m'avouer que t'as une copine et que c'est ça le truc qui va pas?  Je le sais que t'en as une je t'ai vu. Et ça expliquerai pourquoi un coup tu m'ignores un coup non.

    - La personne que je suis n'a pas de copine à l'heure qu'il est et n'en avait pas à l'époque je le jure sur tout ce que j'ai. Même si tu me croiras pas de toute façon. Ferme-t-il la porte derrière lui.

    ◘ 442 ◘

    C'est fatiguée de ma conversation avec lui que je me suis couchée, je pensais être tranquille mais il faut toujours qu'il revienne me titiller pour m'agacer, à croire que ça l'amuse.


    votre commentaire
  • ◘ 443 ◘

    Je me lève tôt comme à mon habitude j'ai des cours dans la matinée et je n'ai pas envie de me presser. La porte de ma chambre à peine ouverte j'entends celle de la salle de bain s'ouvrir.

    - Merde, soupirai-je en réalisant qu'il est déjà debout.

    ◘ 443 ◘

    - T'as pas de vêtements? Lancai-je en voyant Alexander déambuler enveloppé d'une serviette.

    - T'as déjà vu ce qu'il y avait à voir, je m'en fiche, hausse-t-il les épaules en continuant son chemin.

    - T'es débile ou comment ça se passe?

    Il m'ignore cette fois en baillant.

    ◘ 443 ◘

    - Alex pourquoi tu fais ça?

    - Prendre ma douche? Parce que je suis une personne propre.

    - Crétin.

    - Je me demande si c'est lui celui qui ne ment pas, conclut-il en disparaissant dans sa chambre.

    ◘ 443 ◘

    Lui et son don pour m'énerver dès le matin, il pose déjà une énigme. De quel lui il parlait au juste?

    Je ne sais pas ce qui lui est arrivé pendant ces quelques jours mais il est revenu un peu différent et il semble apparemment s'amuser à m'énerver.

    ◘ 443 ◘

    Je prends un petit déjeuner rapide, j'ai envie de partir rapidement, j'ai plus envie de lui parler, il m'agace, m'intrigue et tellement de choses encore que c'est trop pour moi.


    votre commentaire