• ◘ 424 ◘

    - Tu dois mal dormir, là. Haussai-je les épaules avant de remarquer l'écran de son téléphone qui s'allume mais n'émet rien ni vibration ni sonnerie. Je crois que t'as un appel, fis-je la réflexion plus pour moi qu'autre chose.

    ◘ 424 ◘

    Curieuse moi? J'essaie de regarder entre ses doigts mais je n'arrive pas à deviner ce qui est écrit. Soudain son téléphone émet le son d'une petite notification, ma réaction fut immédiate, j'étais déjà dans l'escalier le temps qu'il remue pour réagir en baillant.

    ◘ 424 ◘

    - Mais il va me faire chier encore combien de temps celui-là, s'étire-t-il. Moi qui pensait avoir tout désactivé.

    - Ouai, semble-t-il décrocher. Je suis en silencieux crétin, je dors dans le salon. J'ai oublié cette messagerie t'es malin. Mais pas assez, tu veux mourir pour de vrai là? Parce que tu me fatigues, on a déjà passé la soirée à discuter.

    ◘ 424 ◘

    Curiosité quand tu nous tiens...

    J'écoute sans bouger en haut des marches.

    - Je te l'ai dit que j'avais quelques jours, je pars pas avec eux.

    Ah ça j'y avais pas pensé, il reste donc.

    - Je peux pas enfoiré, et on sait tous les deux pourquoi. J'en sais rien, j'ai fait ce que je devais à cause de toi maintenant je sais plus rien. Arrête de t'excuser, c'est mon choix. J'ai merdé je savais que ça donnerai ça.  Fais juste en sorte que ça se termine. Ok mais bon tu me voulais quoi à cette heure-ci?

    ◘ 424 ◘

    -  Tu m'appelles juste pour ça? Tu saoules. Oui je sais. Je te l'amène quand je viens demain, ça te va ? Ok. Maintenant tu me laisses? Je voudrais dormir, je bosse au moins jusqu'à ce qu'ils partent. Ça marche allez bonne nuit mais arrête de m'appeler aussi tard où je fais un malheur.

    Je suis retournée dans ma chambre une fois son appel terminé, je sais pas du tout de quoi et à qui il parlait mais c'est une personne à qui il parle sans se retenir même au beau milieu de la nuit. Décidemment, des choses m'échappent sur cette personne.


    votre commentaire
  • ◘ 425 ◘

    Le lendemain je rentre de ma journée à l'extérieur, les parents sont partis, je sais Alex resté. J'ai décidé de ne pas réagir à ce que j'ai entendu, il sera toujours tant de m'inquiéter quand ils m'en parleront mais je ne pourrais pas passer à côté du fait que même quand c'est important on me laisse de côté. C'est fatiguant.

    ◘ 425 ◘

    C'est en découvrant un Alexander devant la télé éteinte que je rentre, une autre décision prise, c'est de faire comme s'il n'était pas là puisque les parents sont absents je n'ai aucune utilité à lui parler.

    ◘ 425 ◘

    Je suis tout de même un peu intriguée qu'en journée il ait son look sans lunettes car jusqu'à présent, il ne les portait pas que le soir. Mais bon il a des crises, je le sais déjà ça.

    ◘ 425 ◘

    C'est devant un bol de céréales que je m'installe en réfléchissant à ma soirée, je n'ai rien de prévu comme à mon habitude je me demande si je devrais pas profiter un peu de leur absence pour sortir, mais seule j'ignore où je pourrais bien aller.

    ◘ 425 ◘

    - Allo? Je t'ai dit que je serai là. Je suis où à ton avis ? Oui voilà. C'est ça, y a des oreilles, dit-il alors que je l'entends se lever pour se rapprocher de la cuisine. Mais vas-y continue, je t'écoute.


    votre commentaire
  • ◘ 426 ◘

    - Ouai... Ok.

    Je sais pas trop qui il écoute comme ça mais il ne dit rien à part acquiescer, se servant un verre d'eau.

    - Hey ! Là tu vas un peu trop loin.

    ◘ 426 ◘

    Ecoutant mais en terminant mes céréales, je vais mettre mon bol dans le lave-vaisselle.

    - Je sais ce que je dois faire mais moi j'aimerai un délai, tu piges? Exactement. Bon attends je te reprends, dit-il en décollant son téléphone de son oreille.

    ◘ 426 ◘

    J'attends je sais qu'il va me parler ça se voit.

    - Si t'as fini tu peux dégager? Je suis au téléphone.

    - Si je te dérange tu n'as qu'à aller téléphoner dehors, haussai-je les épaules.

    Il hausse les épaules et s'éloigne.

    ◘ 426 ◘

    - Tu vois que tu es un bon petit chien, m'amusai-je.

    - Fais gaffe ou le chien va finir par mordre grogne-t-il portant à nouveau le téléphone à son oreille. Ouai, reprend-il un peu après vers l'entrée. Je sors, attends. Je t'avais dit que c'était compliqué, claque-t-il la porte derrière lui.

    ◘ 426 ◘

    - T'as vu? Parlai-je à mon chat m'ayant rejoint. C'est le plus gêné qui dégage.

    Mon téléphone s'agite dans ma poche, Lowen s'affiche sur l'écran je soupire mais ne décroche pas la première fois mais au vu de l'instance je fini par répondre, agacée.

    - Si je réponds pas, c'est que je veux pas t'entendre, grognai-je en décrochant.

    - Désolé, entendis-je une voix de gars que je ne connais pas.

    ◘ 426 ◘

    - C'est le téléphone de Lowen ça, t'es qui toi?

    - J'ai appelé un des derniers numéros en favoris après ses parents, m'informe l'homme à qui je parle, Lowen a trop bu et je peux pas quitter mon job, tu pourrais faire en sorte qu'il rentre chez lui?

    - Moi?

    - Je sais pas qui appeler d'autre, Peter est sur messagerie.

    - Sérieusement? Levai-je les yeux au ciel. Ok bon envoie moi l'adresse je viens le chercher. Raccrochai-je.

    Je suis sortie quelques instants plus tard avec l'adresse, passant à côté d'un Alexander toujours au téléphone


    votre commentaire
  • ◘ 427 ◘

    Après avoir galéré parce qu'il ne m'a pas beaucoup aidé, j'ai réussi à le ramener en taxi et à le traîner dans sa chambre sans avoir dû lui faire les poches pour avoir la clé et après l'avoir laissé tombé sur son lit, je l'ai quand même recouvert, ce crétin aura un mal de crâne de fou demain.

    - Je sais pas ce qui t'a pris de te bourrer la gueule comme ça mais tu m'en dois une, lâchai-je en me demandant ce que je devrais faire maintenant.

    ◘ 427 ◘

    Tes colloc' sont en vadrouille et injoignables apparemment, je suis pas la roue de secours, t'as de la chance que je voulais sortir de la maison, sinon je serais pas venue.

    Les seules réactions que j'ai ce sont des grognements.

    ◘ 427 ◘

    - Bon allez je me casse je vais pas passer ma soirée ici, haussai-je les épaules en balançant les clés sur une table sur mon chemin. A vrai dire je me demande ce qui lui a pris mais je ne poserai pas de questions, sinon il va encore m'impliquer alors que j'ai réussi à m'éloigner assez pour ne plus être appelé toutes les cinq minutes.

    ◘ 427 ◘

    - Décidemment, grognai-je en sortant à nouveau mon téléphone de ma poche, cette fois je ne reconnais pas le numéro, je soupire et décroche, de toute façon je suis plus à un appel près.

    ◘ 427 ◘

    - Allo?

    - Danika? Résonne une voix que j'ai mis quelques instants à remettre.

    - Kwan? M'étonnai-je.

    - Oh génial je me suis pas trompé.

    - Comment t'as eu mon numéro? M'agacai-je déjà.

    ◘ 427 ◘

    -  Peter. Raccroche pas j'ai quelques trucs à te dire.

    - Je suis en pleine rue là, alors fais vite.

    - Sinon rejoins-moi. Je suis dans un endroit que tu connais déjà.

    - Pourquoi ? C'est si important que ça?

    - Je pense que tu auras des questions. Je t'envoie l'adresse d'où je suis , viens.

    - Je viens parce que j'ai envie de sortir et que j'en profite, je t'obéis pas, qu'on soit d'accord.

    - Je sais, je t'attends.

    - Ça marche.


    votre commentaire
  • ◘ 428 ◘

    Je pensais pas que ce serait ici qu'il me demanderai de venir mais résultat je suis là. En réalité je me demande pourquoi Kwan m'appelle ça fait des mois que j'ai pas entendu parler de lui. Étrange et ma fichue curiosité sur ce qu'il dit avoir à dire m'a fait venir sans hésiter.

    ◘ 428 ◘

    Je le repère assez vite en train de danser vu l'heure il n'y a encore que très peu de monde.

    J'avance vers lui jusqu'à ce qu'il me remarque, pas la peine de l'interpeler avec cette musique de toute façon.

    ◘ 428 ◘

    - Merci d'être venu, se plante-t-il devant moi.

    - Tu as piqué ma curiosité à vrai dire.

    - J'y comptais bien, sourit-il, on va discuter à l'écart?

    - Tant que tu me dis pourquoi tu me fais venir, ça me va.

    ◘ 428 ◘

    - Viens j'ai une idée, partis-je devant, sachant parfaitement où je trouverai une salle libre à cette heure.

    - Danika ! Attends-moi, court-il presque derrière moi.

    - Désolée, ralentis-je dans les escaliers qui descendent vers une salle qui n'ouvre pas avant au moins deux bonnes heures.

    ◘ 428 ◘

    - Comment tu vas? Lance-t-il derrière moi alors que la musique se fait moins forte. Ça fait un moment qu'on s'est pas croisé.

    - Je me concentre sur mes cours, je vais bien. Et toi?

    - Je fais la même chose, rit-il. J'étais de sortie aujourd'hui et j'ai croisé Peter, entre-t-on dans une salle où on va directement s'asseoir.


    votre commentaire