• ◘ 380 ◘

    Une fois les choses dites faites, je me suis dirigée vers les escaliers, en effet mon portable était complètement à plat je l'ai directement branché sans l'allumer, on verra ça plus tard.

    ◘ 380 ◘

    Je me sens pas très bien, j'avais pas réalisé mais en touchant mon front je remarque que je dois être fiévreuse, j'ai dû tomber malade avec la pluie la veille, je soupire avant que mes jambes ne cèdent sous moi.

    ◘ 380 ◘

    J'ai la tête qui tourne, j'ai dû trop m'agiter trop vite.

    - Tout va bien? Résonne la voix d'Alvaro, il a dû entendre le bruit quand je suis tombée.

    - J'arrive, grimacai-je en me tenant la tête.

    ◘ 380 ◘

    - Désolé, je monte mais ta voix ne me plaît pas, apparaît-il en haut des marches. Oh merde, qu'est-ce qui t'arrive?

    J'hausse les épaules en soupirant.

    ◘ 380 ◘

    - Je peux t'aider?

    - Juste un vertige, ça va passer.

    - Je me disais aussi que tu avais l'air pâle, tu es malade?

    - A croire. Ça va passer.

    - Ça m'embête de t'avoir réveillé si tu es malade, mais ce que j'avais à te dire ne pouvait pas attendre, j'ai pas réfléchi.


    votre commentaire
  • ◘ 381 ◘

    - Qu'est-ce que c'est?

    - J'ai trouvé qui a posté ton truc là, hier.

    - Sérieux? Déjà?

    - Oui, mais je sais pas si ça va pas jouer sur ta santé de connaître la réponse.

    - Je suis presque sûre de déjà savoir, alors tu sais ça changera pas grand chose.

    ◘ 381 ◘

    - Vraiment? Dis-moi un nom et je te dirais.

    Lydie Peliston?

    - Ok, respect, tu savais déjà.

    - C'est digne de ses gamineries, elle est complètement conne.

    - Ok, rit-il, au moins tu as la confirmation, bon il faut faire quelque chose pour cet air de déterré que tu te trimballes, va te recoucher.

    ◘ 381 ◘

    - J'ai dormi bien assez, c'est l'orage qui m'a empêché de dormir, ça n'a rien à voir avec mon état.

    - Tu as peur de l'orage?

    - C'est d'être dans le noir en même temps surtout mais bref, j'ai pas besoin de dormir.

    ◘ 381 ◘

    - Tu crois vraiment que je te laisse le choix? Je sais que tu vas écouter personne mais vraiment j'aimerai que tu ailles te reposer, je voudrais pas que ça empire si tu es toute seule ici. Parce qu'ils sont repartis non?

    - Ils sont repartis.

    - Alors au lit.

    ◘ 381 ◘

    - Arrête on dirait mon père.

    - Désolé mais il faut insister avec toi alors file.

    - Ok ok je vais y aller, abdiquai-je, blasée.


    votre commentaire
  • ◘ 382 ◘

    - Tu me permets de revenir et d'entrer sans frapper?  Me demande-t-il sur le pas de ma porte.

    - Pourquoi tu ferais ça?

    - M'assurer que tu vas mieux, et si tu dors je ne voudrais pas te réveiller.

    - Ok, je connais ton nom de toute façon.

    - Tu peux me faire confiance, rit-il, mais c'est vrai, je peux même te laisser mes papiers si ça te rassure.

    ◘ 382 ◘

    - Ne fais pas comme si c'était un moulin et ça n'est bon que pour cet après-midi, soufflai-je en m'installant sur mon lit.

    - Évidemment. Tu n'as pas d'allergies ou je ne sais quoi?

    - Pas du tout.

    - Ok.

    ◘ 382 ◘

    - Qu'est-ce que tu vas faire?

    - L'infirmière, sourit-il, je sais tu demandes rien mais c'est comme ça, je te remets sur pieds avant de te laisser.

    - J'ai rien à dire je suppose.

    - Exactement.

    ◘ 382 ◘

    - Bon allez, repose-toi, je reviens vite. Ne prends rien je te ramène ce qu'il faut.

    - De toute façon il y a rien pour m'aider dans cette maison.

    - Je me dépêche.

    ◘ 382 ◘

    - Merci, soufflai-je en fermant les yeux. Il est un peu dans le genre je me mêle de tout mais tant pis j'ai pas la force d'argumenter pour le moment, on verra plus tard.


    votre commentaire
  • ◘ 383 ◘

    C'est la voix grave d'Alvaro qui me réveille je ne sais pas combien de temps plus tard mais je me sens un peu mieux.

    - Arrête! Crie-t-il avant de répéter plus bas. Arrête.

    ◘ 383 ◘

    - Je suis pas chez moi. Quelqu'un ça te regarde pas. Est-ce que je dois à nouveau changer de numéro? On est divorcé, on a plus rien à faire ensemble. J'ai eu mon avocat ce matin. Lâche moi et trouves-toi quelqu'un d'autre à faire chier.

    Il est facile de savoir maintenant avec qui il s'énerve au téléphone tout en essayant de ne pas crier.

    ◘ 383 ◘

    Je me tourne vers lui et remarque qu'il me tourne le dos, il ne sait donc pas que je suis réveillée.

    - Je veux plus que tu m'appelles, tu m'emmerdes. Raccroche-t-il avant d'écrire sur son téléphone, un message j'imagine.

    ◘ 383 ◘

    - Elle te saoules? Demandai-je ce qui le fait sursauter.

    - Oh merde je t'ai réveillé?

    - Vite fait. J'ai dormi longtemps?

    - Tu te souviens pas? Tu t'es déjà réveillée, je t'ai donné des médocs.

    - Sérieux? J'en ai aucun souvenir.

    ◘ 383 ◘

    - Bref on est maintenant en fin d'après-midi donc oui tu as bien dormi.

    - Me dis pas que tu es resté là toute la journée.

    - Non j'ai fait des allées retours, ne t'inquiète pas.

    - Ok, me levai-je.

    ◘ 383 ◘

    -  Mais pourquoi?

    - Pourquoi quoi?

    - Pourquoi tous ces allées retours? Je veux dire ... enfin je comprends pas, j'ai rien demandé.

    - Justement, tu ne demandes rien et je sais que t'es toute seule ici, j'allais pas te laisser comme ça.

    - Tu me fais vraiment pensé à moi, c'est pour ça qu'on t'a marché dessus comme on me marche dessus.

    ◘ 383 ◘

    - Je sais.

    - Et tu t'en fous?

    - Toi tu es en colère,  moi j'ai dépassé ce stade, j'en suis arrivé où tout ce qui m'intéresse c'est moi et mes envies.

    - Mouais, mes envies... Tu as pas une mère aveugle qui te couve.

    - Tu as raison, mais je n'ai pas mieux, enfin ceci jeune demoiselle c'est une autre histoire. Maintenant que je vois que ça va mieux je vais te laisser, j'ai quelques courses à faire avant de rentrer.

    - D'accord, et bien merci de ton aide, pour tout.

    - Avec plaisir, sourit-il avant de sortir de ma chambre.


    votre commentaire
  • ◘ 384 ◘

    De nouveau seule, je nourris Yogi et mon téléphone résonne dans ma poche. Après un soupire je le sors, peu de personnes ont mon nouveau numéro, donc qui que ce soit, il ne me dérangera sans doute pas.

    ◘ 384 ◘

    - Le voilà lui, remarquai-je la tête de Lowen sur mon écran.

    - Salut, décrochai-je.

    - Salut, comment tu vas? J'ai appelé au moins cinq fois aujourd'hui.

    - Un peu malade. J'ai dormi presque toute la journée.

    - Ah désolé pour toi.

    - Tu voulais me joindre pour quelque chose en particulier?

    - Ton numéro, j'étais pressé quand tu me l'as donné, mais là je prends le temps, pourquoi t'as changé?

    ◘ 384 ◘

    - Mesure de restriction.

    - Pardon?

    - Histoire chiante et inutile pour en revenir au fait que je vais en décalquer une quand je la croise en rentrant.

    - Tu veux de l'aide?

    - Te salis pas les mains, je m'en occupe, en tout cas ne donne mon numéro à personne, je l'ai donné à ceux que je voulais qui l'aient.

    - T'inquiète. Tu m'expliqueras?

    - A mon retour.

    - D'ailleurs, tu rentres quand?

    ◘ 384 ◘

    - J'en sais rien, encore un peu, je réfléchis.

    - Ok, tiens moi au jus.

    - Tu le sauras quand je serais rentrée.

    - Tu me préviendras pas avant?

    ◘ 384 ◘

    - On verra, bon je te laisse je vais me reposer.

    - Prends soin de toi, je te rappellerai de toute façon.

    - J'en doute pas, à toute.

    - A toute.

    Conversation banale mais épuisante, trop de questions pour rien dire.


    votre commentaire