• ◘ 365 ◘

    Discussion épuisante pendant le dîner, mais j'ai décidé de laisser couler car j'en ai marre de toute ça mais à condition qu'ils arrêtent de mentir à tout propos et que Rhys ne soit pas exclu. Au pire s'il fait des bêtises et bien ça ne changera rien.

    Après le dîner ma mère a insisté pour me suivre dans ma chambre ce qui annonce une nouvelle conversation.

    - Bon et bien je t'écoute, soupirai-je en jouant avec le chat que j'ai amené en haut.

    - T'es-tu décidée à ce que tu ferais à la rentrée? Parce que le temps presse tout ça tout ça.

    ◘ 365 ◘

    - J'ai ma petite idée. Mais au fait maman j'ai une question, est-ce que papy a toujours aimé travailler avec enfants?

    - D'aussi loin que je me souvienne, oui. Pourquoi?

    - Parce que c'est pas mon cas normalement mais j'ai découvert un petit détail dernièrement et je me demande si ce n'est pas la solution.

    - Tu veux bien m'éclairer? Parce qu'à ce que je sache les enfants et toi ce n'est pas vraiment ça.

    - Tu vas encore dire que j'exagère mais les petits surtout sont les seuls qui ne mentent jamais.

    ◘ 365 ◘

    - C'est ce qu'il disait aussi, dit-elle l'air triste. Alors quoi tu veux travailler avec eux?

    - Je sais pas, c'est une idée.

    - Quand tu seras décidée dis le moi.

    - Faudrait déjà que je sache ce que je veux, soupirai-je en me redressant.

    ◘ 365 ◘

    - Toi tu t'inventes des soucis.

    - Si tu le dis.

    - Et puis c'est quoi cette idée de chat?

    - Une idée imposée par moi. Je pourrais aller vivre ailleurs et y faire ce que je veux, te plains pas, je reste à la maison.

    - Tu me menaces de partir si tout ne va pas comme tu veux?

    - C'est à peu près ça, peut-être que je ne serais plus mise de côté.

    ◘ 365 ◘

    - Je crois que j'en ai assez entendu. Tu es fatigante.

    - Si tu le dis.

    - Je ne sais pas ce qui se passe avec toi depuis plusieurs semaines mais je ne te reconnais plus du tout.

    - C'est la vie.

    - Je vais aller me coucher.


    votre commentaire
  •  ◘ 366 ◘

    - Tu peux venir la chercher elle a fini ! Criai-je parce que je le savais pas loin.

    - Danika, soupire-t-elle, je peux me diriger toute seule.

     - Je sais qu'il est juste là à écouter ce qu'on dit alors il peut venir faire son boulot, c'est ton petit chien après tout.

    - Tu me fatigues, se lève-t-elle.

     ◘ 366 ◘

    - Moi aussi je suis fatiguée de toutes ces histoires, je vais finir par m'en aller en Australie, loin de vous tous, comme ça je serais tranquille.

    - Cesse d'être une enfant.

    - Je suis une enfant quand ça t'arrange. Une adulte le reste du temps, décide-toi.

    - Parfois tu me fais vraiment penser à ton père.

     ◘ 366 ◘

    - A mon père? Répétai-je alors qu'elle s'arrête.

    - Damian.

    - J'avais bien compris, tu emploies le mot père pour lui donc.

    - C'est sorti tout seul, je suis désolée.

     ◘ 366 ◘

    - Il n'est que le caillou en dessous de ma chaussure celui-là, qu'il soit mon géniteur me dégoute déjà.

    - Danika...

    - Sors. Je vais me coucher.

    - Bonne nuit, sort-elle de la chambre en me laissant agacée. Toujours à revenir sur le tapis celui-là.

     ◘ 366 ◘

    - T'as pas ce problème là, toi, dis-je au chat qui s'installe sur son tapis.

    Je me suis couchée en soupirant, demain sera un autre jour, demain ils repartiront. Je retrouverais mon calme dont j'ai besoin pour prendre ma dernière décision car le temps presse.


    votre commentaire
  • ◘ 367 ◘

    Le lendemain, je joue avec Yogi après m'être préparée et avant de descendre prendre un petit déjeuner. J'ai pas envie qu'on me prenne la tête aujourd'hui. Mais au moment où je décide de prendre mon chat pour le descendre mon téléphone sonne. Un message.

    ◘ 367 ◘

    - "Salut, c'est Dan, voilà mon numéro, appelle-moi."

    - Erreur de destinataire, répondis-je, avant qu'un nouveau message apparaît.

    - "Hey, comme demandé voilà mon numéro, Lenny."

    - Désolée, mais il y a erreur, lancai-je en fronçait les sourcils, deux coïncidences? Vraiment?

    Plusieurs messages du même types s'affichent, je prends le temps d'envoyer exactement le même message à tous, il y en a dix auxquels je réponds.

    "Il y a erreur, sur la personne. Je suis pas intéressée."

    Un nouveau apparaît avec lequel arrive une photo.

    ◘ 367 ◘

    -" Me voilà, alors intéressé? C'est Don."

    La photo envoyée me fait penser qu'il se passe ici quelque chose de pas très net. J'ai le sentiment que mon numéro traîne là où il ne devrait pas.

    Je décide de demander à ce Don puisqu'il est le premier à envoyé ce genre de photos.

    - "Tu dois te tromper, je ne te connais pas.

    - C'est pas ce que tu disais il y a à peine une heure, fais pas ta coincée.

    - T'as rêvé toi. Je te connais pas. Qui t'a donné ce numéro?

    - C'est pas toi ça peut-être? M'envoie-t-il un lien."

    ◘ 367 ◘

    Je clique pour me retrouver sur un site où il y a un profil avec mon prénom, mon numéro de téléphone et une photo de moi pas très récente.

    J'ai compris, on me joue un sale tour, mais qui a bien pu faire ça? Comment je fais maintenant pour dégager mes informations de ce site?

    - Danika, p'tit déj ! M'appelle ma mère.

    - J'arrive !

    Je passe mon téléphone en silencieux et embarque Yogi pour descendre, je vais devoir trouver une solution, et vite.


    votre commentaire
  • ◘ 368 ◘

    Blasée du petit déjeuner où on m'harcèle de questions à cause de ce dont j'ai avec ma mère la veille, je me suis isolée pour me pencher sur le problème avec ce troll. Mon téléphone ne cesse de vibrer, ça devient vraiment chiant.

    ◘ 368 ◘

    - T'es là? Entre Alex.

    - Même ici on me trouve, soupirai-je.

    - Je t'ai cherché dans toutes les pièces.

    - Pourquoi cet acharnement? Cachai-je mon écran.

    - Faut que tu m'emmènes en ville.

    ◘ 368 ◘

    - Et en quel honneur je ferais ça au juste?

    - Je dois trouver une pharmacie, pour ta mère.

    - Pourquoi?

    - Migraine.

    - Si c'est pour elle, haussai-je les épaules.

    ◘ 368 ◘

    - Tu fais quoi sur ton tel comme ça depuis tout à l'heure?

    - Je communique, c'est fait pour ça.

    - Mouai, t'as pas l'air d'accord avec ce que t'y vois.

    - Si je m'entendais avec tout le monde, ça se saurait.

    ◘ 368 ◘

    - Quand auras-tu fini d'en vouloir à tes parents? Il y avait des bonnes raisons.

    - Toujours des raisons. Ok j'arrête de leur en vouloir le jour où tu arrêteras de me baratiner. Bon aller on y va que tu fasses ton petit chien-chien, j'ai pas que ça à faire.

    - Baratiner... répète-t-il.

    - C'est soit ça soit t'es bipolaire parce que bon t'es pas net.


    votre commentaire
  • ◘ 369 ◘

    Ne voulant pas entrer dans un nouveau débat stérile je me suis mise en route avec lui à mes basques.

    - C'était obligé ? Le chat ? Lance-t-il.

    - Oui.

    - Tu auras le temps de t'en occuper? Les cours reprendront tout ça.

    - Si tu t'occupais de tes propres affaires? D'ailleurs, ralentis-je.

    ◘ 369 ◘

    - Quoi?

    - Tu as passé des examens, mais tu restes encore chez nous pour le boulot avec ma mère?

    - Cette année oui. Confirme-t-il.

    - Ok, donc je vais devoir supporter ta tête chaque jour.

    - Ça tu peux me le dire en me regardant?

    ◘ 369 ◘

    - J'ai pas envie de te regarder, Alexander, plus je te regarde plus je te sens faux.

    Il émet un p'tit rire ce qui me surprend mais je ne relève pas.

    - Au fait on y va à pieds?

    - Oui, j'y serais allée en courant si j'avais prévue mais la marche ça me va aussi.

    ◘ 369 ◘

    - Tu vas rester ici encore longtemps?

    - Le temps qu'il faudra.

    - T'as pas décidé de baisser d'un niveau avec moi j'ai l'impression.

    - Arrête de parler maintenant, et marche.

    - OK.

    ◘ 369 ◘

    - Voilà à partir d'ici tu as accès aux magasins et tout ça. Dis-je en arrivant.

    - Une idée d'où et la pharmacie?

    - Non, j'en ai pas eu besoin encore.

    - Je vais chercher de mon côté.

    - Utilise ton téléphone t'auras moins l'air con.


    votre commentaire