• ◘ 240 ◘

    - C'est qui ça? Demandai-je, intriguée.

    - Mon ami dont je te parlais l'autre fois.

    - T'as l'air en colère après lui.

    - J'ai mes raisons.

    - Sans doute mais ça me dit pas ce que tu fais là.

    ◘ 240 ◘

    - Ta mère m'a demandé que si j'avais du temps  est-ce que ça me dérangerait de te ramener. Je suis venu ici parce qu'elle pensait que tu serais là mais je suis parti sans ton numéro du coup j'attends là comme un con depuis cinq minutes.

    - C'est vrai, maintenant que j'y pense, on a jamais échangé nos numéros.

    - On va devoir réglé ça.

    - Oui mais pourquoi t'es là? T'es pas mon chauffeur, mais l'assistant de maman.

    - Elle s'inquiète pour toi, et j'avais rien à faire là.

    ◘ 240 ◘

    - Du coup merci.

    - Me remercie pas trop, un service en vaut un autre.

    - J'imagine. Mais on peut vite partir d'ici? J'ai pas envie de retomber sur des cons aujourd'hui, j'ai ma dose.

    - Des cons?

    - Tu sais pas où j'étais?

    - Explique moi en marchant, j'ai juste entendu ta mère soupirer au téléphone mais je ne sais pas trop de quoi ça parlait.

    ◘ 240 ◘

    - Sache juste que je suis allée me défouler dans un nid à débiles, haussai-je les épaules en le suivant.

    - Ah toi aussi t'as un nid à débiles.

    - Oui. Malheureusement, soupirai-je.

    - Allez je te ramène où?

    ◘ 240 ◘

    - A la maison, j'ai besoin de frapper.

    - Je comprends pas là.

    - Pas besoin, riai-je, allons-y juste.


    votre commentaire
  • ◘ 241 ◘

    Alexander m'a déposé puis est retourné auprès de maman, pendant ce temps-là moi je me suis changée dans une maison déserte pour venir dans la cave me défouler. J'ai besoin de remettre à zéro mes émotions pour pouvoir réfléchir comme il faut.

    ◘ 241 ◘

    J'étais perdue dans ma musique quand j'ai réalisé qu'on m'appelait et je suis blasée en reconnaissant la voix alors je soupire sans me retourner.

    ◘ 241 ◘

     

    - Tu veux quoi?

    - Discuter.

     - Est-ce que tu vas tout me dire?

    - Ce qu'il m'est possible oui, mais regarde-moi au moins et enlève ces écouteurs.

    ◘ 241 ◘

    - J'en ai marre, soupirai-je, qu'on me prenne pour une enfant de quatre ans, j'ai grandi je peux tout entendre et essayer de comprendre.

    - D'accord. Je pense qu'on a compris le message.

    - Comment tu as su que j'étais là de toute façon?

    - Ta mère m'a dit qu'Alexander t'avait ramené je suis donc venu pour qu'on parle sans être dérangé.

    ◘ 241 ◘

    - C'est drôle pour quelqu'un qui ne voulait pas me parler hier encore de ce sujet, me tournai-je vers lui.

    - On a compris qu'il fallait en parler puisqu'il ne semble pas vouloir s'en tenir à ce qu'on avait dit.

    - Vous m'en auriez jamais parlé si lui ne m'avait pas parler?

    - Pas maintenant non.

    - Hallucinant, j'ai hâte d'"en connaître les raisons.


    votre commentaire
  • ◘ 242 ◘

    Je lui tourne un peu le dos au début de la conversation parce que le regarder, lui qui est si plein de gentillesse en temps normal risque de m'attendrir.

    - Allez parle.

    - Regarde-moi au moins.

    - Plus tard. Parle et commence par me dire depuis combien de temps tu sais que tu as un fils.

    ◘ 242 ◘

    - J'ai appris l'existence de Rhys lors des premiers soucis qu'on a eu. Les recherches que j'ai mené m'ont mené jusqu'à lui il venait d'apprendre que j'étais son père et pensait que je savais mais que je voulais rien assumer. Il a donc semé la zizanie pour m'embêter.

    -  Attends il a quel âge au juste?

    - Quatre ans de plus que toi.

    - Donc c'est de sa faute que je traîne dans un monde de menteurs, parfait, soupirai-je.

    - Il est compliqué comme garçon, très provocateur.

    - Et? Pourquoi l'avoir tenu hors de nos vies si ça fait plusieurs années que tu le sais?

    - En partie pour ces raisons, il n'est pas l'enfant calme et sage que tu penses qu'il est, je ne voulais pas que tu sois dans sa spirale.

    ◘ 242 ◘

    - Il m'y a attiré et c'est de ta faute, me tournai-je vers lui. Parce que si tu avais fait ça bien il aurait peut-être pas provoqué toute cette merde.

    - Je voulais juste que tu continues de grandir en toute tranquillité.

    - Mais c'est pas le cas ! Je suis envahi d'hypocrites , tu sais même pas comment on se sert de moi depuis qu'ils savent qu'on a de l'argent et tout ça.

    - Dani...

    - Et ça te fait rien? Tu as un fils quelque part et tu ne veux pas être son père?

    ◘ 242 ◘

    - Je ne suis pas celui qui l'a élevé, j'ai pas le droit d'être son père.

    - N'importe quoi, il cherche à être dans ta vie alors le repousse pas. C'est dégueulasse de faire ça, en plus si tu le fais à cause moi, ou parce qu'il est ingérable alors c'est encore plus con, moi j'ai rien demandé et un tempérament ça se calme.

    - Donc tu dis que ça te choquerait pas de le voir débarquer dans nos vies ? C'est ça?

    - C'est ce que je dis, haussai-je les épaules, même si on doit d'adapter ne repousse pas ton fils, c'est douloureux comme situation. Ton comportement me révolte? Moi mon géniteur n'en a rien à faire de moi et ça me met la rage chaque fois que j'y pense alors laisse-le pas dans cette situation.

    - Je le renie pas, je suis en contact avec lui.

    - Oui mais tu ne le mêle pas à nos vies, ce n'est pas très différent.

    - D'accord, se lève-t-il.

    ◘ 242 ◘

    - Papa...

    - Il me retourne mes appels depuis hier, mais je vais essayer, soupire-t-il. Je vais avoir une discussion avec lui. Et on fera les choses différemment dès maintenant.

    - Ne me cache plus rien, au pire je le rencontre moi, ce fils.

    - J'ai compris, tu ne me laisses pas le choix.

    - Exactement.


    votre commentaire
  • ◘ 243 ◘

    Je ne comprends pas, quelle excuse est-ce là? Il ne veut pas l'introduire dans nos vies parce qu'il fait des bêtises ou quelque chose du genre? C'est complétement con et je peux pas tolérer qu'il se prive d'un fils à cause de moi.

    -  J'ai vraiment hâte de voir la tête que tu as et  pourquoi tu agis comme ça, dis-je alors que mon téléphone sonne dans ma poche.

    ◘ 243 ◘

    Kaylan, intrigué visiblement par ma présence dans son quartier alors qu'il n'y était pas, c'est gentil de sa part et j'en suis ravie.

    ◘ 243 ◘

    On se met d'accord pour se retrouver au terrain de basket. Je suis contente de pouvoir sortir de chez moi et me changer les idées.

    ◘ 243 ◘

    Je remonte donc dans la maison en essayant d'éviter de faire du bruit, j'écris juste quelques mots sur un papier que je pose sur le bar.

    " Sortie faire un tour, je reviens."

    Je veux pas être en colère encore je vais donc voir ce qu'il va se passer, s'ils ne me mentent pas.

    ◘ 243 ◘

    Puis je suis partie en courant, j'ai pas envie de croiser la pipelette qui me demandera ou je vais et tout ça, je fonce droit vers le terrain afin d'y attendre Kaylan, j'y serais avant, c'est certain.


    votre commentaire
  • ◘ 244 ◘

    A destination je me suis mise à faire des paniers puisque ma tenue le permet aujourd'hui. J'attends mais il est en retard et si pour lui c'était dix minutes , et bien vingt sont passées depuis son appel.

    ◘ 244 ◘

    La meilleure façon pour moi de me changer les idées au final c'est le sport, dès que je me dépense je me sens mieux.

    - Désolé, j'ai eu un appel avant de partir, me sort-il soudain de mes pensées.

    - Tes cours sont finis?

    - Ouai tu sais fin d'année on en a plus beaucoup.

    - J'imagine.

    - Tu t'amuses bien?

    ◘ 244 ◘

    - Je me demandais si tu allais un jour arriver, je suis juste à côté moi ça va faire bientôt vingt minutes que je t'attends.

    - Je sais désolé, j'ai eu Kwan au tel il a fallu qu'on s'organise tout ça tout ça.

    - Organiser quoi?

    - Je t'ai prévenu non? On va partir quelques jours, on revient juste pour le mariage.

    - Un oubli sans doute. J'étais pas au courant.

    ◘ 244 ◘

    - Ah merde j'étais persuadé de te l'avoir dit.

    - Non mais bon, vous allez où du coup?

    - Voir son cousin qui vient d'avoir un bébé, il veut pas y aller tout seul du coup je l'accompagne.

    - J'étais pas au courant, d'ailleurs il m'en a pas parlé quand je l'ai croisé.

    - Il pensait sûrement que tu savais.

    Sûrement.

    ◘ 244 ◘

    - Donc vous partez quand?

    - Demain.

    - Oh vous partez toute la semaine.

    - Oui. Désolé, je pensais vraiment te l'avoir dit.

    - C'est pas grave mais t'as pas de cours?

    - Comme je disais, c'est la fin de l'année, hausse-t-il les épaules.


    votre commentaire