• ◘ 155 ◘

    - On a enchaîné les épisodes en grignotant et le temps passe pendant lequel on rigole des personnages mais j'ai quand même une question à lui poser.

    - Lowen. On est d'accord qu'entre nous il n'y a pas de malentendu ni de quiproquo?

    - Tu le sais parfaitement. Tu es seras toujours la petite soeur que je n'ai pas.

    - Je préfère être sûre parce qu'on aurait vraiment cru que t'étais jaloux.

    ◘ 155 ◘

    - Je te l'ai dit, c'est parce que je me méfie de lui, ça n'a rien à voir avec le fait que tu sois avec lui, c'est juste sa personne.

    - Donc on a pas de problème, baillai-je.

    - On en a plus depuis longtemps, sourit-il, tu commences à fatiguer, viens, m'attrape-t-il en s'allongeant.

    ◘ 155 ◘

    - Je risque de m'endormir là, baillai-je à nouveau.

    - Justement, dors si t'es fatiguée je vais rester là.

    - Pourquoi tu veux pas me laisser toute seule?

    - Pour la même raison que tu ne me laisserais pas tout seul.

    ◘ 155 ◘

    - Ok, j'ai rien dit. Mais au fait c'est sérieux ton idée de collocation?

    - Oui mais motus, je sais pas encore comment le dire à ma mère.

    - D'accord mais attends-toi à ce qu'elle te retienne.

    - Je sais mais je vais pas vivre pour toujours chez ma mère.

    ◘ 155 ◘

    - Le problème majeur c'est surtout que tu peux pas ramener de filles sans te faire remarquer, riai-je en fermant les yeux.

    - Aussi. T'y as pensé toi? A vivre ailleurs ?

    - J'y pense, je conduis pas alors j'ai envie d'aller vivre sur place mais ils me laisseront jamais.

    - Mais ils peuvent pas nous couver toute notre vie.

    - C'est vrai, baillai-je me sentant totalement partir.


    votre commentaire
  • ◘ 156 ◘

    J'ouvre les yeux sur un écran noir, depuis quand le film est-il fini au juste? Puis je réagi au fait que je me suis endormie allongée sur Lowen alors qu'on parlait de vivre ou non avec nos parents. Je sais que je vais devoir y réfléchir pour de bon car l'année prochaine j'aimerais plus de tranquillité.

    ◘ 156 ◘

     Lowen est lui aussi endormi, je me décide à ne pas le réveille. Je me lève sans un bruit en regardant si par hasard les autres ne seraient pas rentrés pendant ce temps mais le seul bruit est la respiration de Lowen.

     ◘ 156 ◘

    Je suis allée aux toilettes en pensant que j'aime quand il prend des décisions comme ça, j'ai pu me changer les idées aujourd'hui grâce à lui. On a pas parlé de lui, il sait que je l'ai vu et que quand c'est le cas je ne suis pas d'humeur. Je pourrais affronter Harvey sans y penser demain.

    - T'es là? Toque à la porte Lowen.

    - Oui, une seconde, essuyai-je mes mains avant de sortir.

    ◘ 156 ◘

     

    - C'est moi qui t'ai réveillé? Demandai-je en le voyant derrière la porte.

    - J'ai ressenti quand t'es partie, j'allais me rendormir mais j'ai aussi envie de pisser.

    - Vas donc. Et tu fais quoi après? Tu sors pas? T'en as encore le temps.

    - J'ai rien prévu. Je pensais passer aussi la soirée ici.

    ◘ 156 ◘

    - Pourquoi pas, mais stop à la télé ou je vais encore dormir.

    - On va voir, à moins que tu veuilles sortir, faut juste que je me change, je suis pas en état, se regarde-t-il.

    - On va pas sortir, juste descendre et pourquoi danser un peu? J'aime bien qu'on s'affronte.

    - T'es assez réveillée pour ça?

    - T'en fais pas pour ça.


    votre commentaire
  • ◘ 157 ◘

    Le problème de noyer le poisson grâce à l'aide de Lowen c'est qu'à partir du moment où je me retrouve seule avec mes pensées je suis envahie de colère et c'est en essayant de méditer un peu que j'essaie de me calmer pour ne pas faire de bruit. Lui s'est endormi à force de s'amuser et parler.

    J'ai qu'une hâte c'est de confronter ma mère même si ça lui plaît pas, j'ai encore deux jours à patienter, je pense pouvoir le faire.

    - T'es là, me sort de mes pensées Julie.

    ◘ 157 ◘

    - Évidemment mais parle pas fort tu vas le réveiller, grognai-je.

    - Je savais pas que tu avais de la visite.

    - Lowen n'a pas besoin d'invitation pour venir. Vous rentrez tout juste?

    - Oui, on est sorti boire un verre après être allé chez Ben. Il a demandé après toi d'ailleurs.

    - M'en fiche.

    - Tu l'aimes bien pourquoi tu parles comme ça?

    ◘ 157 ◘

    - Je suis pas d'humeur. Tu veux quoi au juste?

    - Je me demandais pourquoi tu dormais pas.

    - Je fais ce que je veux je ne suis plus un bébé.

    - Ça va arrête d'aboyer. Il ne devrait pas rentrer chez lui?

    ◘ 157 ◘

    - Non il va dormir ici, on a l'habitude, tu le saurais si tu venais pas qu'une fois à l'année.

    - Arrête Dani.

    - J'arrête si je veux, tu sais que tu manques à ta sœur pourtant tu ne viens jamais. Tu as vu comme l'état de maman a empiré?

    - Je sais, je suis désolée mais j'y peux rien, elle devient aveugle c'est pas de ma faute.

    - De toute façon, tu crois que c'est malin de te rebeller à ton âge, soupirai-je. Je sais parfaitement pourquoi elle sort avec Jonas, parce qu'il énerve les grand-parents et qu'elle se trouve maline de faire contre leur avis. Seulement c'est pas sa nature et ça va la rattraper j'en suis certaine. Viens on monte, on va finir par le réveiller.

     ◘ 157 ◘

    - T'as vraiment un fichu caractère, soupire-t-elle à son tour en remontant les marches.

    - Je suis juste réaliste, d'ailleurs je suis pas stupide au point de ne pas comprendre que tu veux voir maman pour lui parler, je parie que tu repartiras comme t'es venue.

    - On sait pas encore quand on repart, mais oui je dois vraiment parler à Béa et en face à face.

    - La seule bonne chose serait que tu annonces que vous vous séparez avec l'autre schtroumpf.

    ◘ 157 ◘

    - Arrête tu le connais pas.

    - Je dis ce que je veux, que ça  plaise ou pas.

    - J'avais remarqué.

    ◘ 157 ◘

    - Alors? Lance Jonas en levant la tête de sa manette alors qu'on est au salon.

    - Elle était en bas avec son copain.

    - Son copain? relève-t-il. Lequel?

    - Roh pas son petit copain, Lowen, tu sais tu l'as déjà vu.

    - Ah ouai, tout à un harem pour elle ta nièce.

    ◘ 157 ◘

    - Et sa nièce elle t'emmerde. Il dort en bas vous êtes prié de pas aller le déranger.

    - Pourquoi il dort pas avec toi? Lance Jonas, provocateur.

    - T'en fais pas, il va remonter tout seul s'il se réveille, tournai-je les talons. Ce con me prend pour je ne sais quoi alors autant mettre de l'eau dans son moulin.


    votre commentaire
  • Gee-Girl's generation

    ◘ 158 ◘

    Au réveil et comme attendu il y avait Lowen à côté de moi, je l'ai réveillé, on a petit déjeuner et il est parti sous mes recommandations s'il ne veut pas avoir des remarques des deux squatteurs qui n'étaient pas encore levés. La journée s'est déroulée tranquillement j'évite Julie et Jonas pour rester seule avec mes réflexions.

    ◘ 158 ◘

    Il fait du vent et moins chaud que la vielle et pour profiter je sors avec mes écouteurs. J'écoute la musique en me demandant ce que je vais pouvoir faire pour confronter ma mère quand elle rentrera demain. J'ai lancé une pierre dans la marre va falloir assumer jusqu'au bout. Il faut aussi que je réfléchisse à Kay et moi parce qu'il va falloir qu'on regarde la réalité en face bientôt.

    - Dani ! Entendis-je à travers la musique.

    ◘ 158 ◘

    Je regarde autour de moi pour que mes yeux se posent sur deux personnes que j'attendais pas encore...

    - Vous êtes rentrés? Sans prévenir?

    - Bonjour à toi aussi ma fille, résonne la voix de maman.

    - Bonjour mais déjà que je pensais que vous rentriez demain et vous voilà.

    ◘ 158 ◘

    - Tu nous as pas laissé vraiment le choix, soupire mon père. T'as vu comment tu as parlé à ta mère?

    - Comme si vous étiez rentrer pour moi, laissez moi rigoler une minute.

    - Dani change de ton, grogne ma mère.

    - Lève-toi, m'ordonne presque mon père.

    ◘ 158 ◘

    - Vous êtes en colère? Sérieusement? Qui est-ce qu'on prend pour une poire ici? M'exécutai-je.

    - On te prend pas pour une poire, rétorque ma mère, mais on a déjà eu de grosses discussions dans notre voyage.

    - Vous savez qui a fait fuiter? réalisai-je tout à coup.

    - On le savait déjà, ça n'a fait que confirmer, hausse les épaules Nolhann.

    - Je peux comprendre?


    votre commentaire
  • ◘ 159 ◘

    - Je crois vraiment pas que c'est le moment d'en parler, soupire ma mère.

    - Maman ! J'en ai marre de votre attitude. Qui est-ce qui déballe tout ce qui nous concerne? Qui est-ce qui sait autant de choses?

    - Tout ce que tu as besoin de savoir c'est que c'est réglé, ça concerne mon passé à moi, hausse des épaules mon père.

    - Ton passé mais notre vie, ça m'a causé des soucis déjà par le passé et ça continue aujourd'hui je te signale !

    ◘ 159 ◘

    - On sait bien que tu as eu des soucis mais c'était il y a longtemps, soupire maman.

    - Vous ne savez rien en vrai. Vous savez pas que des profiteurs y en a à chaque coin de rue, que je suis obligée de faire le tri tout le temps?

    - Pourquoi tu ne dis rien?

    - Pour faire quoi? Y a rien à faire, ils savent tous que t'es marié à maman et que je suis sa fille, tonton est prof dans mon lycée en plus.

    - T'en fais pas j'ai réglé le soucis, il n'y aura pas d'autres trucs de ce genre, déclare papa.

    ◘ 159 ◘

    - J'imagine que je vais devoir vous croire. C'est une bonne chose que cette histoire soit réglée mais ça ne m'aide pas dans mon questionnement.

    - Danika, que veux-tu qu'on te dise au juste? Lance maman alors que je réalise une chose.

    - Maman, tu me vois? Demandai-je.

    - Elle a remarqué, tu vois, hausse les épaules mon père.

    - C'est vrai que je n'y vois pratiquement plus rien à part des tâches, admet maman. Mais on en reparlera, je voudrais te calmer au sujet de Damian.

    - Béa ! Nous interrompt Julie que je vois débarquer derrière eux.

    ◘ 159 ◘

    - Julie? S'étonne ma mère.

    - Oui elle doit être aussi surprise que moi de vous voir.

    - Ils étaient pas dans la maison quand on a déposé nos affaires.

    - Ils sont sortis.

    ◘ 159 ◘

    - Ah te voilà, quelle surprise, sourit Julie en venant prendre maman dans ses bras.

    - On devait parler avec ta nièce on est rentré plus tôt mais c'est moi qui suis contente, ça fait un moment que tu devais venir.

    - Je sais. Je suis désolée.

    - La nièce n'a toujours aucune réponse en attendant, grognai-je.


    votre commentaire