• ◘ 145 ◘

    - Est-ce que je dérange? Lancai-je en ressortant de la salle de bain, une fois habillée et coiffée.

    - Non, celle qui dérange ici c'est pas toi.

    - Quand même tu dis que personne ne vient et bon là c'est clairement pas le cas.

    - Tu vois ce que tu fais à débarquer? Lance-t-il à la fille qui tourne enfin son regard vers moi. Danika, approche, je te jure que si tu pars à cause d'elle tu vas m'entendre.

    - C'est bon j'arrive, soufflai-je.

     ◘ 145 ◘

    Je la regarde, cette fille qui m'observe sans parler. J'ignore qui elle est mais je le sens pas, il est bizarre.

    - Missy, tu veux un microscope? Gavin t'a déjà parlé d'elle j'en suis certain.

    J'écoute et comprends qu'elle s'appelle Missy et que d'une façon où d'une autre elle connaît le frère de Kay.

    - Gavin? Répétai-je en arrivant à lui.

    ◘ 145 ◘

    - Tu te souviens qu'il va se marier? Et bien c'est avec elle. Je te présente Missy, qui débarque quand on l'attend pas. Missy, voilà Danika, qui comme tu le sais bien est ma petite amie. Voilà les présentations sont faites.

    J'entends ce qu'il dit, elle est la fiancée de son frère, mais alors pourquoi cette tension entre eux? Pourquoi je me sens en trop?

    - Salut, c'est vrai qu'on m'a parlé que t'étais en couple, je m'attendais pas à tomber dessus en venant chez toi un matin, surtout si t'es malade.

    ◘ 145 ◘

    - Et de quoi je me mêle? Intervins-je.

    - Je te parle pas, je parle à Kay.

    - Et bien moi je te parle, tu n'as pas à demander pourquoi je suis là. Par contre moi j'aimerai savoir puisque apparemment il ne veut pas de toi ici.

    - C'est qu'elle mordrait. Je connais Kay depuis longtemps, Gavin m'a dit qu'il était malade je suis venue voir s'il va bien.

    - Comme l'a dit Danika, j'ai pas besoin de toi. Gavin n'aurait jamais dû te donner mon adresse.

    J'ai jeté un regard à Kaylan, surprise qu'il ne me contredise pas, je sais que j'y suis allée loin avec quelqu'un que je connais pas mais je supporte pas qu'elle me toise comme ça.

    ◘ 145 ◘

    - Pas la peine d'être si cassant, je repars pas avant que ton frère ne soit venu me chercher.

    - Tu vas vraiment faire ça? Semble en colère Kaylan.

    - Il veut vérifier que tu n'as plus rien.

    - Repars et dis-lui que je vais bien mais que je veux pas qu'on me fasse chier.

    - Je bouge pas.

    - Parfait, soupire-t-il en m'incitant à lui faire face.

    ◘ 145 ◘

    - Tu m'expliques? Lui dis-je à voix basse.

    - Pas le moment, il y a qu'un moyen pour qu'elle s'éloigne.

    - Lequel?

    - Fais comme moi, sourit-il en venant m'embrasser.

     ◘ 145 ◘

    J'accepte son baiser comme les autres mais je me sens plus mal à l'aise cette fois parce que je ne sais pas s'il le fait juste à cause d'elle ou s'il en a eu envie, je ne sais plus quoi penser. Quoi qu'il arrive ce n'est qu'un baiser et ça marche car on l'entend se lever en soupirant pour aller à la salle de bain.


    votre commentaire
  • ◘ 146 ◘

    - Tu t'entends pas avec ton frère mais sa fiancée c'est pareil.

    - Elle est l'une des causes du pourquoi je ne m'entends pas avec mon frère.

    - Pardon?

    - Elle est toujours dans les parages, on en reparlera plus tard. Dis-moi plutôt pourquoi tu lui as aboyé dessus, j'ai bien aimé mais j'ai pas trop compris.

    ◘ 146 ◘

    - Elle m'inspire dès le matin. Je comprenais pas pourquoi elle posait toutes ces questions et en quoi ça la regarde donc je suis intervenue, tu m'as pas coupé, donc j'ai eu raison de le faire.

    - Je comptais dessus.

    - Tu as donc été servi. Mais pourquoi m'embrasser? Tu savais que ça la ferait sortir?

    - Oui, s'il y a bien une chose qui la rende mal à l'aise ce sont les démonstrations publiques.

    - Je vois.

     ◘ 146 ◘

    - D'ailleurs, tu n'as pas réagi immédiatement comme toujours cette fois-ci.

    - Je me suis demandé pourquoi.

    - Pourquoi quoi? On s'est déjà embrassé plusieurs fois, même ce matin. Oh j'ai saisi.

    - Et qu'as-tu saisi?

    - Tu te demandes si cette fois c'était juste pour le show ou si j'en avais envie. Ce qui est normal vu qu'on a pas encore parlé.

    ◘ 146 ◘

    - Exactement, haussai-je les épaules, en connaissant le personnage, je ne sais pas trop.

    - Là je dirais qu'il y avait des deux. Mais c'est vrai qu'on devrait se décider de la marche à suivre.

    - Oui mais ça sera un autre jour, je vais rentrer là.

    - Quoi? Mais pourquoi?

    - Je crois qu'on va se laisser aujourd'hui de la réflexion et on en reparlera demain, dis-je en tournant les talons.

    ◘ 146 ◘

    - Mes affaires sont dans le placard?

    - Ouai je supportais plus de les voir traîner. Tu veux pas que je te ramène?

    - Non, ton frère va sûrement arriver et je voudrais pas que tu rechutes, repose-toi.

    - D'accord, et si t'as besoin de parler pour ton sujet, tu peux m'appeler.


    votre commentaire
  • ◘ 147 ◘

    - C'est gentil.

    - Tu veux que je passe te voir demain?

    - Oui mais seulement si t'es sûre que tu vas mieux, t'étais quand même sacrément mal hier. Et si tu viens comme ça tu verras l'autre bizarre et tu me donneras ton avis.

    - Ça marche.

    ◘ 147 ◘

    - Voilà je suis prête. Je pense que j'ai tout.

    - Si t'as des ennuis pour avoir découché, sors ce que je dirais à Kwan.

    - Bonne idée.

    - Ah ta copine s'en va? Revient dans le salon Missy.

    - Je l'avais oublié elle, soupire-t-il.

    ◘ 147 ◘

    - Je suis vraiment curieuse de savoir pourquoi tu l'aimes pas, dis-je en m'assurant qu'elle n'entende pas.

    - Je t'expliquerais quand on sera seuls.

    - Bon j'y vais dans ce cas, je vais devoir attraper un taxi.

    - Je devrais vraiment te ramener.

    - Pas la peine je te dis. Repose-toi, et que j'entende pas que tu es sorti ce soir, sinon ça va chier.

    - Oui madame, rit-il, allez rentre bien.

     ◘ 147 ◘

    Je suis sortie et j'ai appelé l'ascenseur, la vérité c'est que c'est déjà le bordel dans ma tête alors savoir où j'en suis avec lui devra attendre un peu. Je dois régler les choses avec cette histoire et la seule façon c'est d'appeler maman.

    ◘ 147 ◘

    A vrai dire j'ai envie d'appeler Harvey en premier pour tout lui raconter, j'ai vraiment besoin de me confier à quelqu'un qui connaît autant l'histoire que moi mais je ne le ferais pas, j'ai pas besoin que quelqu'un vienne par pitié, ils sont tous occupés aujourd'hui.


    votre commentaire
  • ◘ 148 ◘

    Je me suis vraiment précipitée pour repartir de chez Kaylan mais devant la maison je me demande à quelle sauce je vais être manger, je suis consciente que j'ai découché sans prévenir et que la dernière fois que je leur ai parlé c'est pour dire que j'allais chez lui donc la conclusion sera vite faite.

     ◘ 148 ◘

    Je soupire en entrant, il est encore tôt et Jonas se trouve déjà en train de jouer à la console.

    - Tiens, te revoilà toi.

    - Apparemment.

    - Dani? Entendis-je Julie.

    ◘ 148 ◘

    - C'est moi qu'est-ce qu'il y a?

    - Tu découches souvent?

    - Qu'est-ce que ça peut te faire?

    - Ta mère ne semblait pas au courant.

    - T'as appelé maman?

    - Non, elle m'a téléphoné, elle essayait de te joindre.

    - Merde, et tu t'es senti obligée de lui dire que j'avais pas dormi là.

    - J'allais pas lui mentir, on reste déjà chez elle.

    - T'aurais pu me couvrir, soupirai-je, elle va me harceler.

    ◘ 148 ◘

    - La prochaine fois, réponds au téléphone, intervient Jonas.

    - Il a dû s'éteindre, je l'ai pas regardé depuis hier, haussai-je les épaules, j'ai lu ton message.

    - D'ailleurs, je t'ai répondu mais pourquoi tu m'as demandé ça?

    - T'occupe, je vais réglé ça.

    - Régler quoi?

    - Je vais déjà appeler maman avant qu'elle remplisse ma messagerie.

    ◘ 148 ◘

    - Je crois pas qu'elle s'en soit inquiétée, hausse les épaules Julie.

    - Comment ça?

    - Ben je lui ai dit ce que tu nous as dit, que t'étais allé chez ton copain parce qu'il était malade, elle a dit d'accord.

    - Ah. Je verrais quel ton elle a après ça. Mais tu bois pas ton café habituel? relevai-je l'odeur du chocolat.

    ◘ 148 ◘

    - Elle arrête le café, intervient Jonas.

    - D'où je te parle à toi?

    - Dani, s'il te plait commence pas, soupire Julie.

    - Je vais me changer dans ma chambre, décrétai-je, j'irai en bas après j'aimerais qu'on me laisse tranquille, conclus-je ne montant les marches rapidement.


    votre commentaire
  • Je me suis changée, me mettant à l'aise face à la chaleur qu'il commence déjà à faire aujourd'hui pendant que je rechargeais un peu mon téléphone et pour constater les appels manqués, au lieu d'écouter les messages, je préfère appeler, de toute façon je comptais le faire.

    ◘ 149 ◘

    - Danika ! résonne la voix de mon père à peine une sonnerie plus tard.

    - Relax papa, je vais pas m'envoler.

    - Tu pourrais répondre quand on t'appelle.

    - J'ai pas remarqué qu'il était éteint, je suis désolée. Mais Julie vous a bien dit où j'étais.

    - Oui elle nous l'a dit, et depuis quand on t'a autorisé à aller passer la nuit chez ton copain? Même s'il est malade.

    - J'avais pas prévu de rester, je devais juste lui ramener son traitement et repartir mais j'étais encore sous le choc d'une conversation et il m'a forcé à rester. Lancai-je.

    - Sous le choc? De quoi tu parles?

    - Tu sais pourquoi je m'appelle Danika?

    - Oui je sais pourquoi tu t'appelles ainsi mais de quoi tu parles exactement?

    - Tu le sais et ça te dérange pas?

    - Donne moi le téléphone, entendis-je ma mère.

    ◘ 149 ◘

    - Danika, qu'est-ce que tu racontes? Lance ma mère dans un soupire que je soupçonne être de l'agacement.

    - Si je te fais chier tu le dis tout de suite.

    - Déjà tu te calme, qu'est-ce qui t'arrive?

    - Maman, je l'ai croisé, je lui ai parlé, il m'a bien fait comprendre que ma vie complète le dérange.

    - Damian? Quand?

    - Hier soir, il était avec Yuichi, j'ai pas de chance Kaylan habite l'immeuble à côté de celui de Jillian. C'était une magnifique conversation. Maman pourquoi il m'a reconnu? Pourquoi je porte son nom s'il me déteste autant? Pourquoi tu m'as donné ce prénom? Je m'appelle comme ça parce que c'est un souvenir de lui.

    - Danika, je peux pas parler de ça au téléphone.

    - C'est ça, change de sujet, j'ai l'habitude. Personne ne va jamais me dire la vérité de toute façon. Vous me saoulez.

    ◘ 149 ◘

    - Danika, reprend-elle avec autorité. Si je t'ai donné ce prénom c'est parce que j'aimais ton père sincèrement lorsque tu as été conçue et que tu es née, je ne savais pas ce qui se passerait ensuite. Je ne veux pas que tu renie ton identité parce qu'il est devenu totalement débile.

    - Il a dit que c'est de ma faute s'il t'a perdu, dis-je blasée.

    - Quel enfoiré.

    - Bref. Au fait, j'ai parlé avec tonton, si tu veux savoir si je ramène Kaylan à la maison demande-le moi, j'ai pas envie d'être fliquer.

    - Ne change pas de sujet, Danika.

    - Si je le fais pas je vais dire des choses blessantes maman donc si, je vais changer de sujet, non en fait mieux je vais raccrocher. De toute façon parler de lui avec toi ça sert à rien tu dévies toujours la trajectoire. Allez sur ce je vous laisse, bye. Raccrochai-je.

    ◘ 149 ◘

    Je m'en suis voulue d'avoir parler comme ça mais je le sais si j'insiste elle va se défiler, je lui parlerai face à face quand elle rentrera.Je me ferais tirer les oreilles pour avoir parler comme ça je sais mais je m'en fiche. Je suis agacée et je compte bien me défouler à la cave en frappant un peu alors je descends sans prendre le temps de regarder ce que font les autres, je m'en fiche de toute façon.


    votre commentaire