• ◘ 519 ◘

    - Danika? Entendis-je cette fois ma mère alors que je me tourne vers eux. Qu'est-ce que tu racontes mon chéri.

    - Je te dis ce que je vois, ta fille est assise sur le canapé avec Al'.

    - Je ne comprends pas ce que tu dis, secoue-t-elle la tête.

    - Il te dit que je suis là, maman. Me levai-je pour aller me planter devant eux.

    ◘ 519 ◘

    - Danika? Sourit-elle. Je suis contente que tu sois là.

    - Pourquoi n'as-tu pas prévenu de ta venue ? On aurait préparé quelque chose.

    - Justement, je voulais pas faire tout un truc de ma visite.

    ◘ 519 ◘

    - Peu importe je suis contente, m'attrape-t-elle dans ses bras. Est-ce que tu vas bien?

    - Oui. Je suis juste un peu surprise de ce qui se passe ici.

    - Tu es celle qui n'a jamais demandé ce qui se passait à la maison.

    - C'est vrai, abdiquai-je.

    ◘ 519 ◘

    - Tu sais même pas comme tu nous manques, m'attrape dans ses bras mon père.

    - Je me suis éloignée pour mon bien.

    - On sait. Comment tu te sens?

    - Parfaitement bien.

    ◘ 519 ◘

    - En a-t-elle l'air ? Lui demande ma mère.

    - Oui. Ne t'inquiète pas. Elle est fidèle à celle dont tu te souviens, les cheveux plus longs.

    - Je vais bien maman. Ce sont mes vacances.

    - C'est vrai tu l'avais dit.

    - Mamie !!! Surgit la voix d'Oscar.


    votre commentaire
  • ◘ 520 ◘

    - Mamie? Écarquillai-je les yeux en voyant le petit s'approcher.

    - C'est tout comme, Al' a demandé si ça m'allait et j'ai évidemment accepté.

    - Je vois que tu as comblé ton envie de t'occuper de quelqu'un.

    - Peut-être, se penche-t-elle quand Oscar s'accroche à sa jupe.

     ◘ 520 ◘

    - Viens-là petit monstre.

    - Pas monstre, Oscar !

    - Je sais, rit-elle.

    - Maman. Pourquoi ma chambre est-elle dans cet état et que personne ne l'occupe?

    - On l'entretient, au cas où comme aujourd'hui tu viendrais nous rendre visite. Toujours prête à t'accueillir.

    - C'est une perte de place, le petit doit dormir dans la chambre des ses parents alors qu'il y a une chambre vide.

    ◘ 520 ◘

    - On a accepté de venir ici tous à condition de ne pas tout chambouler, intervient Alexander.

    - C'est pourquoi j'ai à peine remarqué la présence d'un enfant à part la chaise haute ? Demandai-je.

    - On veut pas déranger.

    - Al', je pensais qu'on en avait parlé, tant que vous me dites ou sont les choses, je peux m'adapter.

    - On lui sort les jouets la journée mais on ramasse aussitôt qu'il arrête , admet-il.

    ◘ 520 ◘

    - Incorrigible, souffle ma mère. Je vous ai dit que vous étiez chez vous ici. Ne prends pas autant de pincettes. Bref on en reparlera, tu veux bien le récupérer? On va discuter avec Danika.

    -  Bien sûr, allez brigand viens voir papa.

    ◘ 520 ◘

    - Si on s'installait au salon? On sera peut-être un peu mieux installé pour discuter. Intervient mon père.

    - Bonne idée acquiesce ma mère.

    Je les suis, déjà blasée. Je ne veux pas de bourrage de crâne ou d'autres choses dans ce genre. Je n'accepterai pas.


    votre commentaire
  • ◘ 521 ◘

    On s'est donc installé au salon tous les quatre tandis que Carol s'occupe d'Oscar. J'avoue que là j'ai une question qui m'intéresse car le reste je pense avoir compris. Je vais donc demander sans détours ce que je veux savoir.

    - Donc tu as repris ta place à la naissance d'Oscar et tout ça mais je voudrais savoir est-ce qu'il est censé être toujours mort l'autre?

    Je comprends au regard des autres qu'ils hésitent.

    ◘ 521 ◘

    - Non, tu as secoué la fourmilière plus que tu n'y penses quand tu es partie.

    - Tiens donc, vous avez eu une discussion avec vos parents je suppose.

    - Oui et on va dire que nos relations à nous quatre se sont un peu compliqué depuis.

    - Bah tu m'étonnes.

    - On a pris la plus grosse leçon de notre vie, crois-moi.

    ◘ 521 ◘

    - Bah tu m'étonnes, ils pensaient qu'une de leur fils était mort, y a de quoi pas être content Mais bon bref.. Donc vous avez révélé la vérité, tu as repris ta place et ton prénom. Qu'en est-il de lui du coup?

    - Parti, hausse-t-il des épaules, d'ailleurs pour facilité la transition des prénoms, on m'appelle Al' c'est plus pratique.

    - Ok. Donc parti.

    - Il avait besoin de se retrouver lui-même et son idée de partir il l'avait en tête depuis le début, souviens-toi je te l'ai dit, me remplacer l'en a empêché.

    - Exact.

    ◘ 521 ◘

    - Il m'a fait pensé à toi lorsqu'il est parti, intervient ma mère.

    - Sauf que moi je ne suis pas une menteuse, soufflai-je, bref, changeons de sujet.

    - On aimerait savoir si tu es revenue pour rester, intervient mon père, ta mère ne le dira pas mais moi j'aimerai savoir.

    - Je viens d'arriver et tu me demandes déjà si je compte revenir?

    - C'est qu'on a pas remarqué tes affaires, grimace-t-il.

    - J'aurai pu les monter, je vous ai dit que je suis allée à ma chambre. Mais en réalité je les ai pas encore amené car j'ignorai si j'allais dormir ici ou non.

    - Ta décision? S'impatiente ma mère.

    ◘ 521 ◘

    - Je vais dormir ici le temps de mon séjour, si je vois que ça se passe bien.

    - Magnifique, sourit-elle avant de se figer, ton séjour? Tu repartiras donc.

    - Oui. J'ai longtemps hésité avant de venir si je dois être honnête, Alvaro m'a convaincu et sa santé l'y a aidé. Bref, je compte retourner chez moi où j'ai ma vie qui prend forme, où un travail m'attend.

    - Tant que tu nous rends visite comme aujourd'hui, ça me suffit, lance-t-elle d'un air triste.

    ◘ 521 ◘

    - Bon puisque j'ai pris la décision, je vais de ce pas chercher mes affaires.

    - On a pas encore fini de discuter.

    - Je vais revenir et j'ai compris l'essentiel, j'ai pas besoin d'en savoir plus.

    - Besoin d'aide? Se propose Al'.

    ◘ 521 ◘

    - Non. Je me débrouille très bien toute seule merci.

    - Tu as ta place parmi nous, ne crois pas qu'on t'en remplacé.

    - Je sais maman. Bon je reviens alors paniquez pas merci.


    votre commentaire
  • ◘ 522 ◘

    En ce début de soirée, j'ai repris mes vieilles habitudes, dans ma chambre, j'ai passé un repas où je me suis fait interrogé sur ma vie en ce moment tout ça mais j'ai écourté aussi vite que j'ai pu, je suis épuisée de ma journée, je me prépare donc à regarder un film dans cette chambre qui semblait m'attendre.

    ◘ 522 ◘

    - Oscar viens ici ! Entendis-je crier alors que je finis de me brosser les dents. Je suis amusée, j'ai remarqué pendant le dîner que ce petit garnement a un caractère bien corsé. J'imagine qu'il met de l'ambiance dans cette maison. Oscar ! Arrête de courir partout !

    Je ris mais me dirige vers la porte de ma chambre que j'ouvre pour rire encore de plus belle.

    ◘ 522 ◘

    Le petit bonhomme se balade en couche dans le couloir.

    - Qu'est-ce que tu fais là toi.

    - Pas bain !

    Je comprends alors le soucis, il a pris la fuite.

    ◘ 522 ◘

    Je lève les yeux vers sa mère agacée, enveloppée dans une serviette.

    - Il m'a échappé quand je le déshabillais pour aller au bain.

    - Une galère? Compris-je.

    - Totalement, il a horreur de ça.

    - Tu permets?

     - Si tu y arrives, hausse-t-elle les épaules.

    ◘ 522 ◘

    -Viens ici attrapai-je le morveux, je sais exactement quoi dire à un brigand pareil.

    - Tu aimes ta maman? Demandai-je en chuchotant. Question à laquelle il hoche la tête, évidemment. Tu aimes pas quand elle est fâchée  et quand elle crie après toi? Il secoue la tête l'air penaud. Alors si tu veux lui faire plaisir pour qu'elle ne crie plus tu vas prendre ton bain avec moi tu veux bien? Il hausse les épaules. J'ai déjà eu à faire à des petites canailles comme ça lors de mes petits boulots et je sais qu'une inconnue qui leur dit qu'ils font de la peine à leur maman ça marche au moins une fois. Ça épargnera mes oreilles pour la soirée et j'avoue l'air abasourdie de sa mère quand je la dépasse vers la salle de bain, c'est assez satisfaisant.

    ◘ 522 ◘

    - Il n'est pas encore propre d'ailleurs? Demandai-je en lui enlevant sa couche pour le plonger ensuite dans le bain.

    - Pas totalement non mais on y travaille. Mais comment tu as fait? Je bataille avec lui depuis je ne sais quand.

    - Je lui ai parlé, haussai-je les épaules, je m'occupe de lui donner ce soir, va donc te changer.

    - Ok, merci.

    ◘ 522 ◘

    - Tu as réussi à lui donner? Je t'ai entendu crier d'en bas, entendis-je Al'.

    - Danika a réussi, elle lui donne maintenant, la prochaine fois tu te débrouilles, je vais finir de me changer.

    Ceci m'amuse je dois l'admettre.


    votre commentaire
  • ◘ 523 ◘

    C'est une fois l'enfant en pyjama que je ressors de la salle de bain, ma tranquillité est acquise pour la soirée. Je ne trouve personne autour de moi je vais donc directement dans leur chambre.

    ◘ 523 ◘

    - Voilà t'as plus qu'à le mettre au lit, débarquai-je dans la chambre sans même toquer.

    - Merci. Tu m'as évité une prise de tête.

    - Ce n'est qu'un enfant pas un démon non plus.

    - Je sais mais je perds parfois patience.

    ◘ 523 ◘

    - Allez hop et tu ne crie pas, dis-je à Oscar en le posant sur son lit.

    - Je le vois à son attitude, il est surpris que je lui parle comme ça.

    - Tu as l'air à l'aise avec les enfants, dis moi.

    - Tu ignores ce que je fais dans la vie, haussai-je les épaules.

     ◘ 523 ◘

    - C'est vrai.

    - Bon allez couche-le il se fait tard moi je retourne dans ma chambre.

    - Désolée.

    - Désolée de quoi?

    - On est installé ici sans que t'y sois préparée et tout ça, ça doit faire bizarre.

    - Chacun sa vie, tournai-je les talons.

    ◘ 523 ◘

    Je la vois attraper un livre puis s'asseoir à côté du petit, je referme donc la porte pour que son rituel du coucher se poursuive et je retourne dans ma chambre pour me poser devant une série et m'endormir devant assez rapidement au final, j'étais exténuée de ma journée visiblement.


    votre commentaire