• ◘ 499 ◘

    J'ai donc appris sur le chemin qu'en fait c'était la vérité et que Marissa et son père sont bien dans les parages pour le voir. Ils avaient prévu de se voir demain en message jusqu'à ce qu'Alvaro se rendre compte qu'il pouvait faire d'une pierre deux coups, m'aider et travailler. Du coup ça a fait un superbe opportunité pour nous de nous en aller. Il a dit avoir compris comment fonctionne ma mère et que du coup il était certain qu'elle allait dire oui à sa requête.

    ◘ 499 ◘

    - Tu allais me le dire quand sinon qu'ils étaient là? J'étais curieuse de ce que deviennent ces deux-là.

    - Je t'en aurais parlé au cours de la soirée mais quand j'ai vu comment tu avais du mal à garder ton calme je me suis dit qu'il fallait que je te tire de là.

    - Et tu as bien fait, j'hallucine qu'Harvey tente toujours quelque chose c'est lui le premier qui a dit qu'il y avait un soucis entre son copain et moi et au final ils débarquent chez moi tous les deux.

    - Ils ont peut-être pas eu le choix à cause de ses parents.

    - Sûrement même mais bon s'il avait une conscience il aurait trouvé quelque chose, lancai-je alors qu'on toque.

    - Les voilà, dis-je alors qu'on va tous les deux vers la porte.

    ◘ 499 ◘

    - Je suis censée m'occuper d'elle pendant que vous bossez donc?

    - Oui si ça t'ennuie pas.

    - Si elle me reconnaît y aura pas de soucis.

    - T'en fais pas pour ça.

    ◘ 499 ◘

    - Salut, désolé de débarquer comme ça, grimace-t-il en entrant.

    - Salut, lancai-je en haussant les épaules.

    - Salut, lui sourit Alvaro, je t'ai dit que tu pouvais venir au final car on a changé nos plans.

    - Ça t'embête pas de t'occuper d'elle? Me demande-t-il.

    - Non, vous serez tranquille pour bosser.

    ◘ 499 ◘

    J'ai donc attrapé Marissa qui a directement sourit en me voyant et après quelques mots échangés je l'ai emmené dans la chambre d'Alvaro pour qu'elle joue tranquillement avec ce que son père avait amené et j'ai laissé les garçons tranquilles.


    votre commentaire
  • ◘ 500 ◘

    J'ai joué un peu avec elle, puis l'ai laissé continuer seule car j'essaie de pas trop faire de bruit pour ne pas les déranger. Derrière cette porte il me semble qu'ils soient plutôt occupés.

    ◘ 500 ◘

    J'ai traîné sur mon téléphone en jetant de temps en temps un coup d’œil vers elle. Elle est plutôt sage. J'ai hâte de savoir les dernières nouvelles quand à sa mère. Si cette dernière a vraiment tout laissé tombé ou si elle a eu un regain de conscience.

    ◘ 500 ◘

    Je suis amusée devant Marissa qui semble avoir été récupéré son ourson que j'avais posé plus loin. Je l'ai jamais vu mais d'après elle il s'appelle Oscar.

    ◘ 500 ◘

    Je suis tombée sur plusieurs articles qui parlent de mère et de sa cuisine, j'en suis ravie pour elle et ça explique pourquoi elle est fatiguée ces derniers temps. Se rajouter un repas comme ça à l'improviste, c'était pas vraiment malin de sa part.

    Je lève les yeux et remarque une petite Marissa couchée sur le côté et je me lève donc pour aller vérifier qu'elle ne se soit pas endormie sur le sol, c'est vrai qu'il commence à se faire tard pour elle.

    ◘ 500 ◘

    - Nous voilà bien, soufflai-je en la voyant effectivement endormie, je la sais nourrie j'imagine qu'elle part pour sa nuit là, je décide donc de la poser sur le lit et de m'installer à côté d'elle, je serais plus assurée qu'elle ne tombe pas.

    ◘ 500 ◘

    - Ton père aurait pu penser au pyjama aussi je t'aurai préparé comme il faut pour toi passer la nuit, soupirai-je. Elle n'a pas remarqué que je la déplace, elle a juste bien agrippé Oscar car lui non plus n'a pas bougé.

    ◘ 500 ◘

    J'avoue que mon estomac commence à grogner, je n'ai pas mangé moi avec tout ça alors je décide qu'une petite sieste me ferait patienter le temps que je contente mon estomac.


    votre commentaire
  • ◘ 501 ◘

    Je me suis réveillée la petite et ses jouets étaient partis, je suppose alors qu'ils sont repartis mais ils auraient dû me réveiller. Je soupire en sortant de la chambre.

    ◘ 501 ◘

    - Soupire pas autant les murs vont s'effondrer.

    - Je me demande pourquoi tu m'as laissé dormir.

    - Je voulais finir ça pour être tranquille après.

    - Continue, je vais rentrer.

    ◘ 501 ◘  

    - Attends on a pas encore manger.

    - Je pense qu'il y aura largement ce qu'il faut à la maison quand je vais rentrer.

    - Tu boudes ?

    - Pas du tout, je suis fatiguée et je t'avouerai que j'ai pas très faim.

    - Je te ramène.

    ◘ 501 ◘

    - Non plus, je vois bien que tu as plein de travail, je vais rentrer par moi-même.

    - Ça me dérange là.

    - T'en fais pas, je vais courir, ça fait longtemps ça me fera du bien.

    - Ok, abdique-t-il, mais tu m'appelles quand t'es arrivée que je me fasse pas un sang d'encre.

    - Si tu veux.

    ◘ 501 ◘

    Je l'ai salué puis suis sortie, j'avais peur qu'il y ait encore du monde à la maison mais j'ai pas envie de le déranger donc j'y vais et on verra bien ce qui se passe si je me retrouve une nouvelle fois nez à nez avec eux.


    votre commentaire
  • ◘ 502 ◘

    C'est essoufflée d'avoir couru jusqu'ici que je contourne la palissade de la maison. J'espère que je vais trouver des restes de repas parce que j'avoue que j'ai faim contrairement à ce que j'ai pu dire à Alvaro.

    J'allais tourner quand j'ai aperçu Alex en discussion avec quelqu'un je me cache alors derrière le mur, il a l'air très remonté.

    ◘ 502 ◘

    Je peux pas entendre clairement ce qui se dit mais c'est une dispute et j'ai aucun doute là-dessus.

    - Rentre chez toi ! Si quelqu'un te voit ici je te tue pour de bon.

    Je me colle à la palissade autant que possible priant pour ne pas me faire repérer.

    ◘ 502 ◘

    La menace semble avoir marché le gars à la capuche passe à côté de moi d'un pas rapide avant de se stopper pour sortir un téléphone de sa poche.

    ◘ 502 ◘

    - C'est moi résonne une voix étrangement familière mais que je n'arrive pas à identifier. Je sais que j'aurai pas dû venir mais il répondait pas au téléphone. Il allait entrer quand je suis arrivé. Je suis pas stupide juste agacé, je sais ! J'arrive.

    ◘ 502 ◘

    Tout ceci est trop étrange pour que j'en reste là et piquée par ma curiosité évidemment je vais le suivre, il y a quelque chose qui cloche, cette voix j'arrive pas à savoir qui c'est et il est bien trop pressé pour que ça soit normal.

    ◘ 502 ◘

    De la même façon que j'avais déjà suivi Alex je suis ce gars et je me rappelle maintenant, la dégaine ! Ce sweat à capuche me rappelle ce jour là.


    votre commentaire
  • ◘ 503 ◘

    La ressemblance est encore plus étrange lorsque j'arrive ici, dans cette rue, je me souviens parfaitement où c'était.

    Vraiment je m'intrigue de ce qui se passe ici, mais cette fois je vais pas m'arrêter je vais aller jusqu'au bout au moins je l'aurai pas suivi pour rien.

    Je le regarde entrer dans le même appartement que la dernière fois alors savoir qui est ce gars m'intrigue vraiment.

    ◘ 503 ◘

    Je me plante devant la porte et toque, advienne que pourra je me lance et obtiens des réponses aujourd'hui. J'avoue j'angoisse et en même temps j'ai une idée stupide qui me vient en tête. Je veux donc avoir des idées plus claires maintenant.

    ◘ 503 ◘

    C'est cette fille que j'ai déjà vu auparavant qui vient ouvrir, j'imagine que c'est sa maison, deux fois que je la vois au même endroit et en tenue de nuit.

    ◘ 503 ◘

    - Oui je peux vous aider? Ouvre-t-elle avant de se stopper net en me détaillant du regard.

    - Est-ce que tu sais qui je suis à m'observer comme ça?

    - Oui mais ce que tu fais devant ma porte m'intrigue un peu. Danika c'est ça? Ajoute-t-elle plus fort sans doute pour indiquer ma présence à celui que j'avais suivi ici.

    - Je suis là pour savoir qui j'ai suivi.

    ◘ 503 ◘

    - Tu l'as suivi?

    - Je suis tombé sur eux en train de se disputer devant la maison.

    - Ah celui-là, murmure-t-elle, je savais que ça finirai comme ça. Tu devrais repartir, vraiment.

    - Faut pas rêver, secouai-je la tête. Je suis là et je pars pas tant que j'ai pas mes réponses.

    - Qu'elle entre, bornée comme elle est de toute façon elle va pas lâcher le morceau.

    - Suis-moi, soupire-t-elle alors que j'attrape mon téléphone, un truc simple va m'aider à valider une hypothèse étrange qui me passe par la tête maintenant que j'entends à nouveau la voix.


    votre commentaire