• 229

    229

    229

    Depuis quand je suis devenue aussi stupide? Revenir voir Thomas alors que je ne sais plus du tout où j'en suis... Mais j'ai besoin de mettre les choses au clair avec lui avant que tout ça ne tourne à la catastrophe. J'ai toqué deux fois avant de l'entendre m'autoriser à entrer.

    229

    - On aurait pu se retrouver ailleurs, dis-je en entrant.

    - C'est plus simple ici.

    - C'est pas vraiment la porte à côté de chez moi.

    - Ca devrait t'arranger non? Les personnes qui te connaissent finiraient par se demander qui je suis.

    - Tu n'as pas tord.

    229

    - Allez viens t'asseoir je vais pas te manger.

    - Dis-moi juste ce que tu veux savoir Thomas.

    - Ah ça et bien j'ai besoin d'être certain que tu ne sais rien d'autre qui pourrait m'aider. C'est compliqué de retrouver un enfant confié à l'adoption et là apparemment j'ai des barrières que je ne soupçonnais pas.

    - Pourquoi tu insistes autant pour le retrouver?

    - Je sais que ça ne te plait pas, mais j'ai besoin de m'assurer au moins qu'il soit en bonne santé et qu'il va bien.

    - D'accord, soupirai-je, mais je ne peux pas t'aider, je ne sais même pas si c'est lui ou elle, j'ai refusé de le voir.

    229

    - C'était si difficile? Dit-il en se levant du canapé.

    - De l'abandonner? Oui c'était un choix difficile, mais c'était le mieux pour lui à ce moment la, je devais m'occuper de Charlie et de ma mère malade. Et j'avais trop mal quand tu m'as quitté.

    - Je suis désolé.

    - Pas la peine de remettre ça sur le tapis on en a déjà parlé.

    229

    - D'accord on va plus parler de nous au passé, mais au présent. Qu'est-ce qui se passe au juste?

    - J'en sais rien. J'aime Jackson mais dès que je suis avec toi...

    - Tu l'aimes ou tu es avec lui par habitude? Parce qu'il te sécurise? Lâche-t-il en s'approchant de moi. Est-ce que tu te sens coupable, quand tu es ici avec moi?


    votre commentaire
  • 230

    230

    - Arrête n'avance pas, et n'essaie pas de me psychanaliser.

    - Réponds à ma question.

    - Non si je viens ici c'est que j'en ai envie, j'y suis pas obligée.

    - Alors pourquoi tu recules?

    - Parce que... Je recule parce que mon coeur s'emballe à le voir approcher.

    230

    - Parce que? Dit-il en me plaquant contre le mur.

    - On a déjà joué on a perdu, je peux pas recommencer.

    - Pourquoi tu dis ça, on a vieilli et muri tous les deux. Les choses ont changées, et tu le sais.

    - C'est vrai mais moi j'ai quelqu'un dans ma vie j'ai même accepté de me marier avec lui.

    - Ne cherche pas d'excuses Alix. C'est pas toi. Dis-moi simplement si tu ne ressens vraiment plus rien pour moi. Si c'est le cas je vais l'accepter mais d'abord dis moi pourquoi tu viens ici si tu es si bien avec ce gars.

    230

    - Je peux pas te dire ça, et tu le sais. Je...j'ai..

    - Tu as? Sourit-il, plaquant son corps un peu plus contre le mien.

    - Laisse moi Thomas.

    - Non. Je peux le sentir, ton coeur s'affole.

    - S'il n'y avait que ça, soupirai-je, et puis merde, soufflai-je avant de m'accrocher à son cou pour l'embrasser.

    230

    - Cette fois c'est pas moi, sourit-il ,visiblement amusé par la situation.

    - Tu sais ce que tu fais, rétorquai-je sur le même temps avant qu'il ne vienne reprendre possession de mes lèvres.

    - Tu as deux secondes pour me repousser après il sera trop tard.

    - Tais-toi.

    230


    Ce que je ressens? Tout ce que je sais c'est que je suis incapable de me contrôler en sa présence, tout mon corps crie qu'il veut être à lui... Une sensation qui a disparu il y a un moment avec Jackson, ça je dois l'admettre. Mais ça n'a pas suffit à l'époque, pourquoi aujourd'hui ça suffirait?


    votre commentaire
  • 231

    231

    231


    Après avoir raccompagné Amélia jusqu'à chez elle et avoir tenter de convaincre son père en vain, je me suis dit que je devais au moins m'expliquer pour ce qui c'était passé samedi auprès de Jordan alors je me suis rendue à l'appartement des garçons. Evidemment ils n'attendent pas ma venue mais je n'avais pas le numéro de Jordan. Et comme Wellon n'était peut-être pas au courant de ce qui s'était passé j'ai préféré ne pas passer par lui.

    - C'est ouvert ! Entendis-je après avoir toqué à la porte.231

    - Mais oui je te dis, entendis-je rire Jordan. Biensûr je viendrais roh.

    En avancant vers le salon, je fus surprise du ton qu'il employait au téléphone, c'est tellement pas lui.

    - Qui est là?

    - Charlie, lancai-je pour qu'il se retourne aussitôt vers moi avant de se reconcentrer sur sa conversation.

    231

    - Faut que je te laisse. Je te rappelle plus tard. Oui d'accord j'aurais mes dates d'ici là. Bye ma belle.

    - Je dérange?

    - Un peu mais bon t'es là, et pourquoi d'ailleurs? Wellon est pas là et moi je t'attendais pas.

    - Je me suis dit que tu devais te demander ce qui c'était passé samedi.

    231

    - J'ai l'air de m'être inquiété?

    - Apparemment pas, je suis venu pour rien alors.

    - On dirait ouai alors si tu pouvais faire demi-tour et repartir.

    - En fait t'as une copine? Changeai-je de sujet. T'as jamais parlé comme ça à personne.

    - Tu espionnes les gens toi maintenant?

    - J'ai juste entendu quelques mots.

    - Tsss c'est pas ma copine, c'est ma meilleure amie.

    231

    - Ca existe ça dans ton monde? Je veux dire quelqu'un d'autre que Wellon.

    - Elle je la connais depuis encore plus longtemps que Wellon.

    - Et bien en fait je suis pas venue pour rien, j'apprends que t'es pas qu'un gros tocard.

    - Ha ha ha, je suis mort de rire.

    - Bon je peux entrer maintenant que je suis là.

    - Fais donc, soupire-t-il en se laissant tomber sur le canapé.


    votre commentaire
  • 232

    232

    Je me suis assise sur le canapé à mon tour mais il n'a fait que jouer avec son téléphone, je commencais sérieusement à me demander pourquoi j'étais encore là.

    - Hey ! Ca t'es égal que je sois là ou ailleurs?

    - T'as tout compris.

    - Pfff tu sers à rien.

    - J'ai une question.

    - Vas-y pose. Au moins j'aurais pas l'impression d'être toute seule.

    -Charlie, c'est un diminutif?

    - Ouai mais personne ne m'appelle jamais Charlotte alors des fois je me demande.

    - Je vois.

    232

    Il avait ensuite plus rien dit et je commencais à me demander s'il ne s'était pas endormi.

    - Oh tu dors ?

    - Presque alors tais-toi.

    - Qu'est-ce que t'es aimable toi dis donc.

    - Tu veux faire la conversation? Ok, alors vas-y dis-moi, c'était qui l'autre blaireau?

    - Un crevard, rien que de voir sa sale tête me donne envie de vomir.

    - Un ex?

    - Bingo. Le pire regret de ma vie.

    232

    - Il t'a à peine dis deux mots, comment il a pu de donner envie de fuir en courant?

    - C'est ce qu'il a fait par le passé le plus important, soupirai-je. Bref arrête de parler si c'est pour me parler de lui ça me donne envie de te frapper.

    - Ah tu vois tu préfères quand je me tais, dit-il alors que la porte d'entrée claque.

    232

    - C'est moi.

    - Salut Wellon.

    - Oh Charlie, salut. Qu'est-ce qui t'amène.

    - Je voulais m'excuser d'être partie comme ça samedi, tu as dû être surpris que je sois partie quand vous êtes arrivés.

    - Ca arrive à tout le monde d'avoir un imprévu ne t'inquiète pas.

    - Un imprévu? répétai-je bêtement.

    232

    - Oui quand on a retrouvé Jordan il nous a expliqué qu'on venait de t'appeler et que tu devais rentrer à la maison.

    Alors comme ça monsieur grincheux m'a trouvé une excuse. Je jetais un regard vers lui mais il avait toujours les yeux clos nous ignorant, ou presque.

    - C'est ça.

    - Rien de grave au moins?

    - Non non, juste ma soeur qui voulait me parler, mentis-je.


    votre commentaire
  • 233

    233

    - C'est tout sinon je vais y aller, je veux pas m'attirer les foudres de ta copine.

    - Rassure-toi elle ne dira plus rien, elle pense que vous êtes ensemble.

    - Quand même c'est dingue qu'elle ne te fasse pas confiance, honnêtement la première fois que je l'ai vu j'ai cru une folle.

    233

    - Tu vois je suis pas le seul à dire qu'elle est folle, intervient Jordan.

    - Ca va, ne vous liguez pas tous les deux contre moi, j'ai perdu d'office.

    - Fais quelque chose pour qu'elle arrête ses crises, elle pense déjà ça en l'ayant vu qu'une fois alors imagine moi qui me la coltine depuis que tu sors avec elle.

    - Jordan, soupire-t-il, tu sais très bien qu'elle n'est pas comme ça quand on la connaît.

    233

    - Si c'est ça elle devrait nous donner envie de la connaître.

    - Tu as raison. D'ailleurs j'ai une idée. Si on se faisait un truc tous les quatre demain?

    - Tous les quatre? Répétai-je.

    - Oui comme ça tu verras qu'elle n'est pas si pénible.

    - Mais pour qu'elle me tolère ça veut dire qu'on devrait encore jouer la comédie?

    - Si ça vous dérange pas, dit-il en nous dévisageant l'un après l'autre.

    233

    - Perso, je m'en balance, hausse des épaules Jordan en se levant. Mais je ne suis pas certain que tout ceci amuse Charlie.

    - Demain... J'aurai justement besoin de passer le temps, ça me va.

    - Ah ouai c'est pas demain que ta copine coloré se casse? Relève Jordan.

    - Si.

    - Tu pouvais pas le dire directement? Ajoute-t-il en direction de Wellon.

    233

    Je venais de comprendre l'intention et je me suis sentie mal à l'aise.

    - Tu parles vraiment trop toi.

    - Bizarre on m'a dit que je parlais pas assez y a pas si longtemps.

    - Donc, tu cherches à m'occuper pour me changer les idées? Est-ce que c'est Amélia qui t'a soufflé l'idée?

    - Dépatouille toi, moi je vais dans ma piaule.

    233

    - C'est vrai, admet Wellon. Elle m'a appelé pour voir si je pouvais faire en sorte de te changer les idée demain comme elle devait partir.

    - Elle a dit autre chose? Froncai-je les sourcils.

    - Non juste ça. Et même si tu as découvert le poteau rose, ça tient toujours , tu viendras?

    - Oui, pourquoi pas, mais si ta copine me regarde de travers je garantis pas mon calme.

    - Vous serez deux dans ce cas

    233


    17 commentaires