• 149

    149

    149

    Un peu plus tard Jackson avait reçu un appel de son bureau et j'en avais profité pour m'occupé du linge, le sèche-linge étant toujours pas réparé il fallait accrocher tout ça dehors.

    149

    Je repense à tout à l'heure et je me fais le reproche de ne pas être assez sérieuse, il s'en est fallu de peu que Charlie entende notre conversation. Si elle apprenait et surtout de cette façon, que j'avais abandonné un enfant j'ai peur de sa réaction.

    149

    Je me suis assise quand j'eus fini d'accrocher le linge. Jackson m'avait dit qu'il me rejoindrait, qu'il faudrait qu'il me parle de quelque chose, avant de s'éclipser à l'étage avec le téléphone. Il ne parle jamais du boulot à la maison, d'ailleurs il ne ramène jamais rien à la maison, il dit toujours que ce qu'il est au boulot reste au boulot, s'il doit travailler sur des plans alors il va là-bas.

    149

    - Alix , m'interpelle-t-il, me sortant ainsi de mes songes.

    - Alors qu'est-ce qu'il te voulait? Savoir pourquoi tu n'y étais pas?

    - Non. Pas du tout. Seulement il m'a reparlé d'un projet, apparemment c'est moi qui l'air décroché. Il a appelé pour m'en parler car je dois me décider pour demain.

    - Un projet? Qu'est-ce qui se passe?

    149

    - En principe je refuse, je veux pas m'éloigner trop longtemps mais cette fois...

    - Tu dois t'absenter pour aller voir un endroit? Compris-je.

    - Oui, soupire-t-il, c'est assez gros, je dois me rendre sur place pour voir ce qu'on attend de moi exactement.

    - Tu dois partir longtemps?


    votre commentaire
  • 150

    150

    - Je devrais partir lundi et rentrer vendredi. Si j'accepte.

    - Tu hésites?

    - Te laisser seule ici avec les deux ados, ça m'embête, grimace-t-il.

    - Ton frère n'a pas besoin d'être surveillé, et ma soeur, je la gère, ne t'inquiète pas. Tu peux pas refuser une opportunité comme ça.

    - Tu crois?

    150

    - Biensûr. Tu me manqueras mais ce n'est pas la première fois que tu pars.

    - La première fois que ce sera si long.

    - Ca passera vite.

    - Tu as raison, j'accepte alors?

    - Biensûr.

    150

    - On rentre maintenant? Lui demandai-je. J'ai un petit creu.

    - D'accord. Luke n'est pas encore renrté d'ailleurs?

    - Non. Mais il a prévenu, il allait voir des amis.

    - Ah c'est vrai, je lui parlerai quand il rentrera, pour qu'il se comporte bien quand je serais parti, sourit-il en m'attirant vers lui.

    150

    Moi qui voulait l'opportunité de faire le point, la semaine prochaine ce sera bien. Thomas ayant disparu de la circulation et Jackson partant quelques jours. Je serais seule pour mettre mes idées au clair. Je cuis un peu trop embrouillée dernièrement.

    150

    - Allez viens, je vais nous faire un bon café.

    - D'accord. Mais pas trop fort, je dors déjà très mal.

    - C'est vrai ça, bon je vais te préparer autre chose.

    Il s'agrippait à ma main, j'avais l'impression qu'il voulait ajouter quelque chose, pourtant il n'en fera rien, il restera muet en rentrant dans la maison.


    1 commentaire
  • 151

    151

    151

    - Bon et si tu me disais ce qui se passe? Incitai-je Amélia qui s'était montrée silencieuse depuis mon arrivée.

    - Charlie, tu connais un moyen pour se téléporter?

    - Hein? Tu veux te téléporter? Répétai-je bêtement, ne comprenant pas pourquoi elle me disait ça.

    - Parce qu'il me faudrait la formule si je veux continuer mon année ici, lâche-t-il tristement.

    - Pardon?! Ecarquillai-je les yeux.

    151

    - Mon père est muté. Il faut qu'on déménage.

    - T'es sérieuse? Ca sort d'où ça?

    - Il me l'ont annoncé ce matin avant que je parte... j'arrivais pas à t'en parler ce matin...

    - Mais c'est vrai? Tu vas vraiment partir?

    - Il prend ses nouvelles fonctions dans deux semaines.

    151

    - Il est muté, d'accord, mais tu peux pas rester toi? Tentai-je.

    - Comment tu veux que je fasse? Tu connais mes parents. J'ai bien pensé à rester ici mais si je suis pas encadrée c'est pas possible.

    - Je veux pas que tu parte, on va trouver une solution.

    - Tu crois?

    - Oui, on va trouver quelque chose. J'en parlerai avec ma soeur.

    - Elle m'aime pas ta soeur.

    - Mais elle pourra peut-être nous trouver une solution, espèrai-je. Pour moi.

    - On peut toujours espérer, soupire-t-elle.

    - Maintenant ca suffit ! Nous fait sursauter une voix masculine qui m'était étrangement familière.

    - Je le connais ce mec, constate la première Amélia alors qeu je suis son regard.

    151

    - Moi aussi, déglutis-je. Cet homme qui semble vouloir calmer l'enfant qui se débat dans ses bras... Je ne vois pas bien son visage mais je n'ai pas vraiment de doute. Alex, soufflai-je d'un son à peine audible.

    - Tu déconnes? Dit-elle en regardant une nouvelle fois dans la direction. Ah mais oui c'est vraiment ça. Fais gaffe qu'il te repère pas.

    - Il semble préoccupé par sa famille. Sa famille, sa femme et ses deux enfants. Entendre le garçon répéter papa m'a évidemment permis d'affirmer tout ça.

    - Pitié papa je recommencerai plus, lâche-moi.

    - Tu vas jouer avec ton frère et me laisser discuter avec maman compris?

    - Oui!!! Mais arrêter j'ai envie de vomir !

    151

    - Arrêter de les fixer, tu vas te faire repérer, tente de me résonner Amélia. Seulement cette scène vient de me frapper, quelque chose de familier, je ne peux pas m'empêcher de regarder. D'essayer de trouver pourquoi.


    votre commentaire
  • 152

    152

    - Vous devez pas vous disputer autant vous êtes nos deux enfants tous les deux.

    Hypnotisante, que cette scène... Le fait qu'Alex soit le père à ce moment est loin de me toucher... non c'est autre chose.

    - Laisse-le il va venir jouer avec son frère.

    Du déjà vu...

    152

    "- Allez reviens par ici. On a calmé ta soeur.

    - Je suis désolée papa. Je recommencerais plus.

    - Il faut que tu sois une gentille grande soeur, vous devez pas vous disputer autant vous êtes nos deux enfants toutes les deux."

    152

    Un souvenir...

    - Charlie?? Qu'est-ce que t'as?

    De plus en plus net... Mes souvenirs d'avant... Mon autre famille...

    - Charlie !

    152

    " - Tu vas aller avec ta soeur, papa et maman doivent parler.

    - C'est un bébé elle comprend pas tout ce que tu dis.

    - C'est plus un si petit bébé. Elel comprends très bien ce qu'on dit."

    152

    - Charlie arrête de les regarder comme ça, pitié. Tu savais qu'il avait une famille quand t'as commencé. Si ça te touche autant alors mets fin à tout ça.

    - C'est pas ça, déglutis-je, cherchant de nouveaux souvenirs.

    152

    "- Allez petit papillon, fait comme moi.

    - Sha-sha !

    - C'est moi, Shanon, la grande soeur du petite papillon."

    - Shanon, répétai-je, les yeux humides avant de tourner les talons et de me mettre à courir.

    152

    - Charlie où tu vas !!!

    - Je t'expliquerais plus tard ! Dis-je simplement m'éloignant à vive allure... J'avais besoin de m'éloigner, je me retrouver seule pour rassembler mes souvenirs... Quelque chose venait de se débloquer, je le savais.


    votre commentaire
  • 153

    153

    153

    - Alors il a dit quoi ton frère? Demandai-je après que Jackson soit revenu de cette discussion. Luke était rentré plus tôt que prévu et il n'avait pas traîné.

    - Qu'il serait sage comme une image, rit-il.

    - Sans blague.

    - Non sérieusement, il a dit que je devrais pas m'inquiéter pour lui, qu'il était adulte et capable de se prendre en charge.

    153

    - C'est ce que je te disais. Mais rassue-toi, je vais veiller sur lui.

    - Oh je sais, je ne m'inquiète pas le moins du monde.

    - D'ailleurs ma soeur a bien dit qu'elle rentrerait pas trop tard, je me demande où elle est.

    - Avec ses copines, arrête de stresser.

    - Je sais mais bon je voulais préparer le dîner avec elle.

    153

    - Laisse-la respirer, c'est plus un bébé tu sais. D'ailleurs fais attention ne la couve pas trop.

    - Je sais que t'as raison, mais bon c'est ma précieuse petite soeur.

    - Je comprends mais relax, ce n'est plus une enfant non plus.

    La sonnette de la porte nous interrompt, je m'apprêtais à aller ouvrir quand j'ai entendu la porte de la salle de bain s'ouvrir.

    - J'y vais ! Claironne Luke.

    153

    - Alix, revient-il vers nous quelques instants plus tard en compagnie d'une jeune fille, c'est une copine de ta soeur.

    - Ah? M'étonnai-je. Son visage ne me semblait pas familier.

    - Elle dit qu'elle devait rejoindre Charlie mais en la voyant pas elle est venue ici.

    - JE suis Alix, la grande soeur de Charlie, elle n'est pas ici, lui dis-je, mais qui es-tu toi?

    153

    - Oh pardon, je ne me suis pas présentée, je suis Debra. Charlie ne rate jamais quand on doit se retrouver mais aujourd'hui je ne l'ai pas vu et je n'arrive pas à la joindre sur ton portable.

    - Elle devait voir Amélia, intervins-je.

    - Je l'ai déjà appelé, nous informe Debra. Elles se sont quittées il y a un moment déjà. Je me suis donc dit qu'elle était peut-etre rentrée.

    - Pas encore.

    - Luke, intervient Jackson, essaie de l'appeler sur son téléphone.

    - J'y vais.

    153

    - Elle a peut-être oublié que vous deviez vous retrouver, haussai-je les épaules.

    - Sans doute, soupire Debra.

    - Elle ne répond pas, je parie qu'elle l'a mis en silencieux, revient au salon Luke.

    - C'est sans doute ça oui, approuvai-je. Désolée Debra, je lui dirais que tu es passée.

    - D'accord merci.


    votre commentaire