• 134

    134

    Je me suis finalement réfugiée dans ma chambre pour aller m'allonger entre mon lit et le mur, c'est toujours ce que je fais quand j'écris quelque chose qui finira dans mon journal... Pour pouvoir le cacher en cas de besoin et rapidement.

    Mon journal est en fait un classeur que ma mère m'avait offert, ce qui passe plutot inperçu et qui est rangé dans mon tiroir fermé à clé. Ainsi il me suffit d'écrire sur une feuille ce que je veux y mettre et le glisser dedans par la suite. Ni vu ni connu.

    134

    Cette fois ce que j'ai décidé d'écrire ce sont les détails concernant mes rêves, tout ce dont je pourrais avoir besoin par la suite. Je veux leur trouver une signification avant de devant complètement folle.

    134

    Un bruit au rez de chaussée me fait bientôt sursauter. J'étais seule à la maison quand je suis rentrée. J'espère pourtant que c'est ma soeur qui vient de rentrer, ainsi je pourrais lui demander sans détour si c'était bien elle dans ce parc...

    Elle n'oserait pas me mentir n'est-ce pas? Elle ne me ferait pas ça... si?

     134

    A la vue des papillons sur mon mur, je me rappelle que je dois écrire une nouvelle fois ceci... Mon surnom quand j'étais plus petite était sans doute papillon... Même si ça me semble complètement farfelue c'est ce qui me semble juste après ces rêves... j'aimerai aussi savoir d'où vient tout ça... Ca commence à devenir une obsession il me faut donc des réponses, et vite.

    134

    En bas, ce sont des soupirs que m'ont aidé à localiser ou était celui qui était rentré... Enfin celle à constater le "quelle conne" qui vient d'être prononcé. Pas vraiment de bonne augure à en juger ce que je vais aller lui demander de ce pas.


    2 commentaires
  • 135

    135

    135

    Après être rentrée je voulais aller consulter mes messages sur l'ordinateur mais je me suis laissée tomber sur le sol bien avant ça... Epuisée de ma conversation avec Thomas. A quel jeu dangeureux j'avais joué? Je devais m'arrêter quoi qu'il m'en coute. Sinon trop de personnes en souffriront, je ne peux pas faire ça.

    135

    - Alix? Me fait sursauter Charlie en apparaissant derrière moi.

    - Tu étais là?

    - Je suis rentrée il y a pas longtemps, j'ai entendu quelqu'un, je suis descendue.

    Je me suis relevée pour lui faire face, elle avait un air étrange sur le visage. Avait-elle des ennuis?

    135

    - Tu étais où? Me demande-t-elle aussitôt.

    - Avec Riley, tu sais bien je te l'ai dit.

    - Oui mais après? Tu es allée ailleurs non?

    - Pourquoi tu me demandes ça?

    - Je suis allée sur la tombe de maman tout à l'heure. Il m'a semblé te voir dans le parc. Non en fait, je suis certaine que c'était toi. Quelque chose à me dire à propos de ça?

    135

    Touchée.

    - Qu'est-ce que tu veux que je te dise?

    - Alix, joue pas avec moi. Je t'ai vu en compagnie d'un gars, c'était qui?

    Touchée.

    - Un ami, en voilà des questions, tentai-je de me sortir de ce pétrin dans lequel je commencais à tomber.

    135

    - Un ami? C'est tout? Vraiment? Parce que dans un parc si loin de la maison, c'est quand même très étrange... et puis...enfin étrange quoi.

    - C'est juste un ami que j'ai pas vu depuis longtemps et tu m'as sans doute vu l'enlacer, ce qui te mets dans cet état. Mais c'était juste entre amis, aucun sous entendu. J'essayais de la convaincre mais moi aussi par la même occasion... Et je priais pour qu'elle gobe tout sans poser de questions... J'ai horreur de mentir à ma petite soeur et là il ne fallait surtout pas qu'elle comprenne la vérité.

    - D'accord, je voulais oter toute suspicion, voilà qui est fait, bon je dois finir mes devoir, appelle moi pour manger.

    135

    - Oui oui va.

    Sauvée. Mais de justesse. Le choc qu'il me fallait pour me remettre les idées en place... Je dois arrêter de jouer avec le feu... vraiment... Cette fois elle a juste cru ce que je disais, elle a confiance en moi. Mais pour combien de temps encore si je continue mon petit jeu? Elle est trop futée.

    135

      


    8 commentaires
  • 136

    136

    En soirée, et après avoir eu peur que ma soeur ne découvre tout, je me suis sentie très mal, peur que mon secret soit mis au grand jour. Alors pour que Jackson ne se pose plus autant de questions, et profitant que ma soeur soit allée dormir chez son amie, j'ai décidé d'effacer les caresses de Thomas de ma mémoire pour les remplacer par ceux de Jackson.

    136

    Pourtant ce n'est pas la même chose et remplacer ces sensations sera impossible je m'en rends rapidement compte. Mais je continuerai les efforts je ne peux pas risquer d'être découverte, je n'en ai pas le courage... C'était qu'une passade, des vieux souvenirs mais Jackson est mon présent, il sera mon futur.

    136

    Un peu plus tard et alors que Jackson s'était endormi, je me suis relevée. Incapable de m'endormir aussi paisiblement que lui. Impossible d'oter Thomas de mes pensées. Ma conscience semble m'avoir rattrapée et je ne sais pas comment je vais pouvoir mettre un terme à tout ça.

    136

    Je suis sortie de la chambre sans faire de bruit pour aller boire un verre d'eau à la cuisine. Regarder Jackson dormir tranquillement est encore pire vu l'état dans lequel je suis. J'aurai besoin de me clarifier les idées, mais comment faire maintenant, j'en ai aucune idée.

    136

    - Rah c'est pas vrai, soupirai-je en remarquant une immense flaque d'eau sur le sol. Le lave-vaisselle a encore fait des siennes apparemment. Je vais allumer la lumière puis prendre le nécessaire afin de sécher tout ça, le parquet ne va pas apprécier autant d'eau toute la nuit.


    2 commentaires
  • 137

    137

    A mesure que j'épongeais le sol, mes yeux ont commencés à s'humidifier, jusqu'à ce que quelques larmes se mettent à couler... Je ne pouvais pas les empêcher. Puis petit à petit ça s'est transformé en gros sanglots que je ne pouvais pas réprimer. Je ne sais pas pourquoi les regrets arrivent maintenant mais c'est bel et bien le cas. Je m'en veux trop pour pouvoir tirer un trait dessus.

    137

    - Qu'est-ce qui t'arrive? Me fait sursauter Jackson.

    - Moi? Rien. Dis-je en tentant de ne pas avoir la voix qui tremble.

    - Je t'ai entendu, soupire-t-il. Pourquoi tu pleures? Je me doutais qu'il y avait quelque chose, tu n'es pas dans ton état normal depuis quelques temps. Alors qu'est-ce qui se passe?

    137

    - C'est rien. Juste un petit coup de blues, maman me manque.

    - Alix. Je sais qu'il y a autre chose.

    - Quoi que ce soit, je te ferais du mal, lâchai-je sans m'en rendre compte.

    - Ca veut dire quoi ça?

    - Rien, rien oublie je vais remonter quand j'aurais nettoyer tout ça.

    137

    - Dis moi ce qui se passe, dit-il plus sèchement en attrapant mon poignet si brutalement que j'en ai perdu l'équilibre.

    Je ne pouvais pas lui dire que je l'avais trompé, je pouvais pas... Mais une vérité peut en masquer une autre... Il faut que je lui avoue quelque chose, même si j'avais pas prévu de le faire, il n'y a que ça, en espèrant qu'il me pardonne.

    - D'accord, souffai-je, je vais tout te dire.

    - Je t'écoute.

    - Ca concerne mon passé... Quelque chose que personne ne sait... c'est pourquoi je ne te l'ai pas dit.

    137

    - De quoi il s'agit? Qu'as-tu bien pu faire au point de n'en parler à personne?

    - J...J'ai déjà eu un enfant, lâchai-je, m'apprêtant à me faire repousser ce qui ne se produit pas.

    - Continue.

    - C'était quand je suis partie en laissant Charlie et ma mère toute seule... J'ai eu ce bébé ... Mais je ne l'ai pas gardé. Je ne pouvais pas. Parce que le père m'avait abandonné déjà mais aussi parce que ma mère était malade et qu'il fallait s'occuper de Charlie. Je ne pouvais pas prendre la responsabilité d'un autre, j'étais pas prête pour ça...

    Il restait silencieux mais me serrait encore plus contre lui.

    - Dis quelque chose Jackson, je t'en prie.

    137

    - Ca a dû être difficile de garder ce secret pour toi, lâche-t-il simplement.

    - Tu m'en veux pas, de ne pas te l'avoir dit? Demandai-je, un peu surprise de sa réaction.

    - Pourquoi tu ne me l'as pas dit?

    - J'avais peur que tu me reproches ce que j'ai fait avant.

    - Tu aurais dû m'expliquer tout ça, Alix, j'aurais pu comprendre.

    - Je suis désolée.

    - Ca va, on en reparlera une autre fois, retourne te coucher. Je vais finir de nettoyer tout ça.

    - Je vais t'attendre.


    1 commentaire
  • 138

    138

    138

    Dans une autre chambre mais dans le même hôtel, et de la façon dont il me l'avait demandé, j'attendais Alex. Pretextant aller dormir chez Amélia je me suis rendue ici. Comme il me l'avait demandé le matin même. Je ne suis pas vraiment sûre d'aimer ce que je suis en train de devenir mais c'est quelque chose qui me permet de me vider la tête l'espace d'un moment et c'est vraiment ce dont j'ai besoin pour l'instant.

    138

    - Tu es vraiment là, me fait sursauter Alex en ouvrant la porte.

    - Je t'ai dit que je viendrais.

    - Je vais prendre une douche. Je reviens.

    - Prends ton temps.

    138

    - A moins que tu viennes m'y rejoindre?

    - Tu viens à peine d'attérir.

    - Pas grave ça, j'ai dormi tout le vol, oui on va faire ça, viens.

    - Encore quelque chose que ta femme ne veut pas faire, je suppose.

    Il ne répond pas mais rentre en laissant la porte ouverte. Je connaissais déjà la réponse de toute façon.

    138

    -Tu restes bien toute la nuit ? Me demande-t-il alors que j'entends le bruit de sa ceinture.

    - Si tu veux.

    En entendant le bruit de la douche maintenant, je me lève du lit pour le rejoindre là-bas. Je ne sais pas pourquoi je le laisse faire avec moi tout ce qu'il veut mais cette nuit encore, je ne ferais qu'exécuter tout ce qu'il souhaite.


    votre commentaire