• ◘ 507 ◘

    ◘ 507 ◘

    - Que je m'appelle Georges, Pierre, Alain ou Sandra, qu'est-ce qu'on s'en fiche franchement? S'emporte-t-il une fois dans la maison.

    - Tu oses élever la voix contre moi? Ecarquillai-je les yeux. Tu as tes tords et tu t'en prends à moi?

    - Tu m'agaces, tu nous mets dans la merde à toujours fouiner partout.

    - Si tu agissais pas comme un bipolaire en même temps on en serait pas là.

    - Fallait bien que je redevienne moi de temps en temps , secoue-t-il la tête.

    ◘ 507 ◘

    - Et comment tu peux crier comme ça ici?

    - Ils le savent déjà, il a débarqué l'autre jour pour être là à ma place et ta mère a tout de suite compris que c'était pas moi.

    - Tu as dit ils savent , comment lui le sait ?

    - Elle m'a demandé d'être honnête avec lui si je voulais travailler ici donc je l'ai fait, hausse-t-il les épaules, on peut leur faire confiance.

    ◘ 507 ◘

    - Je suis donc la pauvre conne qui ne savait pas. Bien je suis habituée maintenant. Autre chose ?

    - Tu sais tout ce qu'il y a a savoir, le reste ne regarde que nous, c'est notre histoire.

    - Ok, soupirai-je. Je sais que vous avez inventé une histoire à dormir debout, que vous vous faites passé l'un pour l'autre, que peu de personnes le savent. Des personnes donc à qui vous faites confiance. Répétai-je en serrant les poings car j'ai l'ai le cœur serré et la gorge nouée. Et comme je ne fais pas partie de ces gens je me demande comment j'en suis arrivée là, le dépassai-je.

    ◘ 507 ◘

    - Tu t'attends à ce que je te dise quoi au juste? Ne bouge-t-il pas.

    - Rien. Laisse tomber si t'es trop con pour comprendre ce que je veux savoir alors je veux pas l'entendre. Continuai-je mon chemin.

    - Alors pourquoi tu pars?

    ◘ 507 ◘

    - J'en ai marre de voir ta sale tête.  Je suis trop débile de t'avoir fait confiance un jour dans ma vie, grognai-je avant de courir à l'étage et claquer la porte de ma chambre derrière moi que je vais verrouiller sans attendre. Je me suis jamais sentie aussi misérable que maintenant et ça confirme le choix qui leur pendait au nez à tous, j'en ai ma claque d'être pris pour une conne.

    Je finirais ma soirée à pleurer en silence jusqu'à l'endormissement avec mon casque sur les oreilles. Histoire de n'affronter personne dans mon état.

    « ◘ 506 ◘◘ 508 ◘ »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :