• ☼○ 343 ○☼

    ☼○ 343 ○☼

    - Becky? M'étonnai-je en la voyant donner le biberon à peine la porte franchie.

    - Elle râlait et en regardant le cahier on a vu que c'était l'heure de la nourrir.

    - C'est vrai, merci. Tu vois elle est sage. C'est juste qu'elle grogne dès qu'elle est fatiguée.

    - Oui. Un peu comme Ben.

    - Oui voilà, riai-je.

    ☼○ 343 ○☼

    - Tu as réussi à discuter avec Nico? Parce qu'il est pas revenu, me demande-t-elle.

    - Oui oui on a parlé, il a dit qu'il reviendrait tout à l'heure.

    - Super et Adrien a appelé sa soeur pour qu'elle ramène sa science et elle passera rapidement plus tard.

    - Ok. Adrien est toujours fâché?

    - Il boude, tu vas avoir du mal avec lui, Ben lui a expliqué mais il arrive pas à comprendre je crois.

    - Je m'en doutais, soupirai-je, il faut que je lui parle.

    ☼○ 343 ○☼

    Une odeur vient subtilement me narguer les narines, quand je la remarque je me fige.

    - Damian, lâchai-je d'une voix à peine audible, la gorge nouée.

    - Pardon tu disais? Se tourne-t-elle vers moi. Ah tiens quelqu'un toque là-bas.

    ☼○ 343 ○☼

    Je me tourne, tel un automate pour constater Nolhann.

    - Il ressemble à ce gars qui était apparu derrière toi sur un appel vidéo, non?

    - Nolhann, déglutis-je en reprenant mes esprits, oui, celui avec qui je vivais à New York. Il me rapporte mon passeport.

    Je suis allée à la porte pour lui ouvrir, en pensant que Damian est là, j'ai reconnu son odeur de tabac.

    ☼○ 343 ○☼

    - Oula t'en fais une tête, lance Nolhan alors que j'ouvre à peine la porte.

    - Compliqué.

    - On dirait, qu'est-ce qui t'arrive?

    Je me contente de le regarder en haussant les épaules, qu'est-ce que je peux dire? Le père de ma fille se trouve dans la maison et je ne lui ai toujours pas fait face.

    - Quelqu'un vient de descendre l'air agacé, lance-t-il à voix basse pour que je réagisse et me retourne.

    ☼○ 343 ○☼

    J'ai l'impression de tomber dans le vide. J'avais raison, je savais qu'il était là, il sait donc maintenant que j'ai une fille.

    - C'est donc vrai, tu est rentrée, dit-il simplement.

    - Comme tu vois.

    - Tu peux te dégager du passage, j'aimerai partir.

    Je sens Nolhann me pousser un peu pour que je bouge parce que je suis figée sur place et qu'il avançait droit sur moi.

    « ☼○ 342 ○☼☼○ 344 ○☼ »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :