• 339

    339

    Je reprends conscience en me souvenant m'être écroulée sur le sol de la maison, je sais déjà où je suis à l'odeur avant même d'ouvrir un seul oeil. Ils m'ont amené à l’hôpital quand même et je le confirme en ouvrant les yeux tout en constatant par le fait la présence du docteur Soya.

    - Comment je vais? Dis-je d'une voix encore lointaine.

    339

     - Tu t'es juste évanouïe mais je n'aime pas ça, tu devrais te ménager Lucy.

    - Je sais.

    - J'ai été surpris cependant quand j'ai vu que c'était tes parents qui t'ont emmené, tu leur a dit? Enfin?

    - Non. Ils sont la cause de mon malaise, me souvins-je alors. J'ai pas réussi à me contrôler c'était trop d'un coup.

    - Comment ça?

    339

    - J'ai découvert que je n'étais pas la fille de mon père il y a quelques jours, ce que j'avais enfin assimilé et maintenant j'apprends que je suis pas non plus celle de ma mère, enfin en gros je suis pas leur fille.

    - Ah d'accord, et ça t'a choqué tant que ça? Tu as dû être adoptée voilà tout tu avais déjà pensé à cette hypothèse.

    - C'est vrai. Mais le choc je pense qu'il vient de l'attitude de ma soi-disant mère, elle m'a même pas regardé alors que je venais d'apprendre ça, elle a été si glaciale, encore plus que d'habitude.

    - Ne te lève pas c'est encore trop tôt.

    339

    - Je veux pas rester ici, j'ai pas envie de les croiser.

    - Pour le moment tu te recouches, je voulais être là quand tu te réveilles pour éviter ça mais il est déjà très tard j'ai fini mon service depuis un moment.

    - Mais...

    - Il n'y a pas de mais, ils sont rentrés de toute façon.

    - Tu leur a dit ce que j'avais?

    - Oui.

    339

    - Oula, ça bouge, tanguai-je en me mettant sur mes pieds.

    - Je t'ai prévenu, recouche-toi.

    - D'accord. Dis-moi comment ils ont réagi.

    - Ton père était secoué, il n'imaginait pas que tu traversais ça, ta mère quand a elle a eu l'air gêné mais n'est pas restée longtemps avec nous dans le bureau, comme il y avait ton petit frère avec eux qui dormait dans sa poussette elle est sortie.

    339

    - Je vois.

    - Allez tu te recouches, et je ne veux pas que tu sortes avant que je te le dise compris? D'ici là tu suis les directives des infirmières.

    - Oui.

    - Et cesse de te tourmenter, s'ils t'ont adopté c'est bien pour une raison à la base, on adopte pas un enfant juste par caprice.

    - C'est peut-être juste parce que je ressemble un peu à elle et à Nicole, ils ont peut-être pensé que ce serait bien avoir un genre d'air de famille je ne sais pas.

    « 338340 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :